UE : Plusieurs ONG réclament la suppression du poste de conseiller scientifique

  • A
  • A
UE : Plusieurs ONG réclament la suppression du poste de conseiller scientifique
Partagez sur :

Nommé auprès du président de la Commission européenne, il est chargé de s'assurer que "l'UE opère des choix politiques davantage fondés sur des preuves scientifiques, mais aussi de promouvoir l'utilisation des sciences et technologies dans la société

Introduit par José Manuel Barroso, le poste de "conseiller scientifique auprès du Président de la Commission Européenne" n'est pas du go�"t des ONG environnementales. Dans une lettre adressée à Jean-Claude Junker, prochainement à la tête de l'organe exécutif communautaire, elles réclament la suppression de cette fonction. Trop d'influences pour un seul poste Le conseil scientifique, composé d'experts indépendants est chargé de s'assurer que "l'UE opère des choix politiques davantage fondés sur des preuves scientifiques, mais aussi de promouvoir l'utilisation des sciences et technologies dans la société, et notamment un meilleur transfert de connaissances du monde scientifique vers les entreprises", rappelle la Commission. Mais pour les ONG, "la concentration d'autant d'influence dans un seul poste est problématique". Des dossiers qui font polémiques En outre, le conseil est chargé d'émettre un avis sur des questions souvent complexes et controversées. Concernant les organismes génétiquement modifiés (OGM), la conseillère scientifique principale a par exemple donné un avis favorable, rappellent les ONG. "Rien ne prouve que les OGM ont un impact négatif sur la santé humaine, animale ou sur l'environnement. Je serais assez confiante pour dire qu'il n'y a pas plus de risques de manger des aliments OGM que les produits agricoles traditionnels", avait ainsi déclaré Anne Glover. Pourtant, plusieurs études internationales estiment le contraire, de sorte qu'aucun consensus ne se dégage sur cette question, rappellent les ONG.