Taxe à 75% : "les clubs de foot paieront", dit Cazeneuve !

  • A
  • A
Taxe à 75% : "les clubs de foot paieront", dit Cazeneuve !
Partagez sur :

Pas de rétropédalage, ni avant ni après la concertation...

Parler de grève de la part de joueurs défrayant à plus 1 Million d'Euros serait indécent aux yeux du Smicard ou du chômeur fan de foot... Aussi dans un délicat euphémisme, la profession parle de "journée blanche", en évoquant le week-end sans match du 29 novembre au 2 décembre. Il s'agit pour la profession de contester la taxe à 75% qui est en cours d'adoption. Une réunion de concertation aura lieu jeudi prochain, mais Bernard Cazeneuve, Ministre délégué au Budget l'a réaffirmé dans un entretien de presse : "les clubs de foot paieront la taxe à 75%" ! Journée blanche Sur ce plan de la taxation des revenus des joueurs de football, le Gouvernement reste bien ferme et n'a pas du tout l'intention de faire machine arrière, ni avant ni après la concertation... Le projet remplit une promesse de campagne de François Hollande. Il prévoit pour toute entreprise française dont le chiffre d'affaires est supérieur à 250 Millions d'Euros, une taxation à 75% des rétributions supérieures à 1 Million d'Euros. Seuls quelques grands clubs de football à l'image du PSG sont concernés. Cependant, dans une levée de boucliers collective, l'ensemble de la Ligue 1 et de la Ligue 2 a décidé d'une "journée blanche" pour le week-end du 1er décembre... "Le redressement du pays a ses exigences..." S'exprimant dans le Journal du Dimanche, Bernard Cazeneuve -Ministre délégué au Budget- est resté ferme sur cette décision, confirmant la ligne politique du Gouvernement : "Nous sommes toujours prêts à discuter, notamment pour expliquer ce que l'on fait, mais les Clubs de foot paieront la taxe à 75%". Le Ministre évoque un effort de solidarité financière destiné à relever les finances de la France. "Il ne s'agit pas, pour les clubs comme pour les autres entreprises, de punir la réussite. Mais, simplement, tout le monde doit contribuer à l'effort. Les salaires payés dans le football professionnel sont souvent très élevés et les transferts ne co�"tent pas '3 Francs 6 Sous'. Si le talent n'a pas de prix, le redressement du pays a ses exigences". 210 ME de retour Cette taxation des clubs de football devrait rapporter 210 Millions d'Euros pendant deux ans à l'Etat. "A l'heure où tous les Français participent à l'effort de redressement de notre pays dans la lutte contre le chômage et pour la compétitivité des entreprises, ils ne comprendraient pas que l'ensemble du football professionnel, qui est vu comme un secteur plus privilégié, ne participe pas à cet effort collectif", estime Valérie Fourneyron, Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative. Rappelons qu'un récent sondage Tilder pour LCI montre que 85% des Français sont favorables à cette taxation des clubs à 75%, et 83% d'entre eux estiment cette grève injustifiée.