STX France décroche une nouvelle commande de Royal Caribbean Cruises

  • A
  • A
STX France décroche une nouvelle commande de Royal Caribbean Cruises
Partagez sur :

Ce quatrième paquebot figurait en option dans la commande passée en 2012 par l'armateur américain...

Nouvelle commande de paquebot géant pour Saint-Nazaire. L'armateur américain Royal Caribbean Cruises a annoncé vendredi un accord avec STX pour un quatrième exemplaire de la classe des "Oasis", ces bateaux qui faisaient partie du contrat signé en décembre 2012. Le paquebot en question figurait alors en option. "Nous sommes ravis d'annoncer la commande de ce quatrième navire, alors que le chantier sur un troisième est en cours. Cette annonce est aussi un hommage aux hommes et femmes de STX France qui ont travaillé si dur et en coopération sur Oasis III", déclare Richard D. Fain, le patron de l'armateur américain dans un communiqué. Ce nouvel "Oasis" représente une commande d'un milliard d'euros et générera environ dix millions d'heures de travail pour les ex-chantiers de l'Atlantique. Il devrait consommer 20% d'énergie en moins que ses deux prédécesseurs, construits aux chantiers finlandais de STX en 2009 et 2010, qui "figuraient déjà parmi les bateaux les plus efficaces au monde" en la matière, souligne Royal Caribbean Cruises. Il sera de taille similaire à celle de l'Oasis III, long de 361 mètres, qui devra pour sa part être livré en 2016. Carnet de commandes plein "Nous sommes très heureux que Royal Caribbean ait accepté de continuer l'aventure avec un quatrième navire Oasis. C'est le signe d'une vraie confiance à l'égard de STX France, dans sa capacité à construire des navires de croisière parmi les plus performants dans le monde", a déclaré Laurent Castaing, le patron de STX France, dans un communiqué. "Nous sommes impatients de faire progresser l'efficacité de notre processus de construction de navires, afin de livrer les bateaux les plus innovants, et satisfaire les attentes des vacanciers qui ont choisi Royal Caribbean." STX emploie 2.400 personnes à Saint-Nazaire. La société affiche un carnet de commandes plein : elle doit livrer en 2014 et 2015 deux porte-hélicoptères à la Marine russe, en 2016 le paquebot de Royal Caribbean et un ferry pour Brittany Ferries, puis en 2017 un paquebot pour l'armateur italo-suisse MSC. Deux navires et deux autres en option pour la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) pourraient venir étoffer ces commandes, sous réserve que cette dernière - confrontée à d'importantes difficultés financières et un problème de gouvernance - puisse boucler son plan de financement.