Renault relancera sa marque sportive Alpine d'ici 3 ou 4 ans

  • A
  • A
Renault relancera sa marque sportive Alpine d'ici 3 ou 4 ans
Partagez sur :

Via un partenariat avec l'écurie britannique Caterham qui travaille déjà avec le département Formule 1 de Renault...

C'est confirmé ! Renault a annoncé ce lundi la renaissance de sa marque sportive Alpine, via un partenariat avec l'écurie britannique Caterham qui travaille déjà avec le département Formule 1 de Renault. Renault et Caterham conjugueront leurs compétences sur les grandes et petites séries, pour élargir leur positionnement sur le marché des voitures de sport. Chacun aura pour objectif de lancer son propre véhicule sur ce marché d'ici 3 à 4 ans. Site de Dieppe/b> Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a expliqué lors d'une conférence de presse que Caterham entrera à hauteur de 50% dans le capital de la société des Automobiles Alpine Renault, détenue actuellement à 100% par Renault. La Société des Automobiles Alpine Caterham issue de ce partenariat devrait voir le jour en janvier 2013 et sera dirigée par Bernard Ollivier. Carlos Ghosn a également confirmé la place centrale de l'usine de Dieppe pour ce projet. C'est à Dieppe, site historique de la marque Alpine bâtie en 1969, que seront produits les futurs véhicules sportifs de Renault et de Caterham. L'usine Alpine de Dieppe est actuellement dédiée à la fabrication des véhicules développés par Renault Sport Technologies, tant en série (Clio R.S.) qu'en compétition. Renault et Caterham apporteront chacun leurs compétences techniques complémentaires dans le développement de futurs produits à travers la création d'un Département Ingénierie commun. Les investissements nécessaires dans le domaine de l'ingénierie et de la fabrication seront partagés à 50% - 50%, dans un esprit de partenariat sincère. "Enflammer les passions" Carlos Tavares, directeur général délégué de Renault, a souligné que l'ambition de faire revivre Alpine était conditionnée par la capacité à trouver un partenaire afin d'assurer la rentabilité économique de cette aventure. "Nous avions aussi dés le départ la volonté de placer l'usine de Dieppe au coeur de ce projet. Aujourd'hui, grâce à ce partenariat avec le groupe Caterham, nous pouvons entrer dans une nouvelle phase, celle de la conception d'un véhicule qui sera l'essence même d'Alpine, capable d'enflammer de nouveau les passions. Ce véhicule pourrait voir le jour d'ici trois ou quatre ans", a annoncé Carlos Tavares. Présent à cette conférence de presse, le Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, s'est félicité de ce projet en ces termes : "C'est pour le gouvernement une action tout à fait positive à laquelle nous avons contribué avec les élus locaux". Un prix "abordable" Carlos Ghosn n'as pas souhaité détaillé les caractéristiques de la nouvelle Alpine en rappelant qu'elle ne sera pas commercialisée avant 3 à 4 ans. Le dirigeant de Renault s'est contenté de préciser que son prix sera "abordable" en comparaison à des marques comme Ferrari et que son design sera moderne sans renier la tradition de la griffe Alpine... Un volume de plusieurs milliers de voitures par an a été évoqué en fonction de la situation économique lors de la commercialisation.