Les professionnels de l'industrie numérique contre la taxe sur les appareils connectés

  • A
  • A
Les professionnels de l'industrie numérique contre la taxe sur les appareils connectés
Partagez sur :

La mesure est préconisée par le rapport Lescure pour financer la culture.

Les représentants de l'industrie numérique, dont les éditeurs de logiciels Afdel, appellent le gouvernement à renoncer à la taxe sur les appareils connectés. "Censée prendre le relais de la très contestée redevance pour copie privée, (elle) reviendrait à taxer directement l'usage numérique quand il faudrait le promouvoir", écrivent-ils dans un communiqué commun. La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti soutient cette mesure qui figure dans le rapport Lescure. Le mois dernier, elle avait suggéré d'affecter cette taxe - qui s'élèverait à 1% du prix de vente de chaque objet connecté - à un fonds pour financer les disquaires en difficulté par exemple. Arrêter de raisonner en termes de taxes Le secteur du numérique loin de "capter la valeur", en crée, estiment les professionnels du secteur. "Il est donc crucial de veiller à maintenir un niveau de taxation qui ne porte pas atteinte au développement des usages numériques", soulignent-ils, encourageant le gouvernement à étudier d'autres pistes, dans le domaine du droit de la concurrence ou dans l'établissement de nouvelles relations contractuelles.