Le moral des patrons de TPE rechute

  • A
  • A
Le moral des patrons de TPE rechute
Partagez sur :

Après un léger mieux en début d'année, leur pessimisme sur le climat des affaires est remonté de 6 points, à 85%.

C'est la rechute pour le moral des patrons des 2,4 millions de très petites entreprises (TPE) françaises. Après un léger mieux en début d'année, leur pessimisme sur le climat des affaires est remonté de 6 points, à 85%, selon le baromètre trimestriel des TPE réalisé par l'Ifop pour Fiducial. Même sentiment concernant leur propre activité, avec une progression de 11 points, à 64%. Trente-neuf pour cent des petits patrons interrogés (+2 points) jugent la situation financière de leur entreprise préoccupante, un plus haut depuis avril 2010. Ils constatent ainsi une nouvelle baisse de leurs ventes, estimée en moyenne à 6,6% au cours des trois derniers mois, un niveau proche du premier trimestre. L'emploi a reculé pour le quatrième trimestre consécutif, avec un solde des créations/suppressions d'emploi sur les trois derniers mois se situant à -2. Les anticipations pour le trimestre en cours sont aussi dans le rouge, à -0,5. Niveaux d'optimisme au plus bas depuis fin 2000 Concernant la politique de l'exécutif, la confiance des chefs d'entreprise dans le gouvernement est également en chute libre, 19% déclarant croire dans ses actions contre 33% au printemps. L'effet de l'arrivée de Manuel Valls à Matignon n'aura duré qu'un trimestre et les multiples annonces au bénéfice des entreprises peinent à convaincre les patrons de TPE, qui sont seulement 16% à penser que leurs préoccupations sont entendues. Les niveaux d'optimisme enregistrés sont les plus faibles depuis la création de ce baromètre, fin 2000. C'est le cas également de l'indicateur de situation financière des PME - le solde des TPE constatant une amélioration de leur situation financière et de celles enregistrant une dégradation -, qui se situe à -32, en baisse de sept points sur trois mois.