Le FBI ferme 'Silk Road', hypermarché de la honte sur internet

  • A
  • A
Le FBI ferme 'Silk Road', hypermarché de la honte sur internet
Partagez sur :

Son fondateur a été arrêté à San Francisco...

Bad trip pour Silk Road ! Le site internet américain de commerce en ligne a été fermé cette semaine par le FBI, et son fondateur a été arrêté à San Francisco... Créé en 2011, ce portail clandestin garantissant l'anonymat de ses utilisateurs, n'était autre qu'une plaque-tournante du trafic de drogue et de la cybercriminalité, ont établi les enquêteurs. A l'occasion de l'opération, les autorités ont aussi saisi l'équivalent de 3,6 millions de dollars de "bitcoins", cette monnaie virtuelle qui permet d'effectuer des transactions anonymes en ligne. Il s'agit de la plus grosse saisie jamais réalisée, correspondant à 0,2% de l'ensemble de cette monnaie, dont le cours vient de chuter lourdement sur les réseaux numériques... La justice américaine décrit Silk Road (route de la soie) comme "un vaste marché noir en ligne où étaient régulièrement achetés et vendus des centaines de kilos de drogues et d'autres produits et services illicites". Outre des drogues, les enquêteurs ont établi que le site vendait aussi des logiciels destinés à déverrouiller des ordinateurs personnels ou voler des mots de passe. Mise en examen Ross William Ulbricht, propriétaire et fondateur du site, a été mis en examen par le parquet de New York pour trafic de drogue, piratage informatique et blanchiment d'argent... Des charges qui pourraient s'alourdir, Ulbricht étant même soupçonné d'avoir tenté de recruter un tueur pour éliminer un utilisateur de Silk Road qui menaçait de rendre publiques les identités des clients. Au total, les enquêteurs estiment que l'équivalent en "bitcoins" de 1,2 milliard de dollars aurait changé de mains entre février 2011 et juillet 2013 sur Silk Road, et qu'Ulbricht aurait gagné 80 millions de dollars en commissions...