La Société Générale serait visée par une nouvelle enquête, dans l'affaire Kerviel

  • A
  • A
La Société Générale serait visée par une nouvelle enquête, dans l'affaire Kerviel
Partagez sur :

Une information judiciaire pour "faux, usage de faux" et "escroquerie au jugement" aurait été ouverte à l'encontre de la banque.

L'affaire Jérôme Kerviel poursuit la Société Générale... Selon les informations du journal 'Le Monde', une information judiciaire pour "faux, usage de faux" et "escroquerie au jugement" aurait été ouverte, suite à plusieurs paintes déposées contre la banque par l'avocat de l'ex jeune trader, David Koubbi. Enregistrements falsifiés ? Classées sans suite dans un premier temps par le Parquet de Paris, le juge d'instruction du pôle financier Roger Le Loire aurait finalement décidé que ces plaintes devaient être instruites, explique le journal. Celles-ci portent notamment sur les enregistrements d'un interrogatoire de Jérôme Kerviel réalisé en interne, au moment où la banque a pris connaissance des agissements de ce dernier. Aux yeux du trader, ils "ont été montés et certains passages coupés", souligne 'Le Monde'. Jérôme Kerviel accuse par ailleurs l'établissement rouge et noir, d'avoir aggravé les pertes qui lui sont imputées. Jérôme Kerviel en prison Depuis le mois de mai, Jérôme Kerviel purge sa peine à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, dans l'Essonne. Il a été condamné à trois ans de prison ferme pour avoir fait perdre en 2008, la somme record de 4,9 milliards d'euros à la Société Générale. Selon les informations d'Europe 1, le jeune homme aurait déposé une demande auprès du Juge d'Application des Peines. Il souhaiterait reprendre une activité professionnelle, tout en étant sous surveillance du bracelet électronique.