La Réserve fédérale américaine sera flexible sur ses rachats d'actifs

  • A
  • A
La Réserve fédérale américaine sera flexible sur ses rachats d'actifs
Partagez sur :

"J'insiste sur le fait que, parce que nos achats d'actifs dépendent de l'évolution économique et financière, ils ne dépendent en aucun cas d'un parcours prédéfini", a expliqué Ben Bernanke devant le congrès US...

La politique monétaire de la Fed n'est pas jouée d'avance... C'est en substance ce qu'a déclaré le président de la banque centrale américaine devant le congrès des Etats-Unis cet après-midi. Ben Bernanke prévoit toujours de commencer à diminuer le rythme de ses rachats d'actifs dans le courant de l'année, tout en laissant ouverte la possibilité de modifier ses plans, dans un sens comme dans l'autre, en fonction des perspectives économiques du pays. Rien n'est figé Ben Bernanke s'en est tenu au calendrier prévisionnel annoncé le mois dernier selon lequel la Fed avait l'intention de mettre fin à ses rachats d'obligations d'ici mi-2014, lorsque le taux de chômage serait revenu à environ 7%. Mais il a largement insisté sur le fait que rien n'était figé. Pas de parcours défini "J'insiste sur le fait que, parce que nos achats d'actifs dépendent de l'évolution économique et financière, ils ne dépendent en aucun cas d'un parcours prédéfini", précise Ben Bernanke. Si les conditions économiques devaient s'améliorer plus vite que prévu, le rythme des achats d'actifs pourrait être réduit un peu plus vite. Mais si les perspectives devaient devenir relativement moins favorables, ou si les conditions financières venaient à être considérées comme trop serrées, le rythme actuel des achats pourrait être maintenu pendant plus longtemps, souligne le patron de la Fed.