La justice annule le plan social de Mory Ducros

  • A
  • A
La justice annule le plan social de Mory Ducros
Partagez sur :

Les salariés licenciés vont désormais pouvoir saisir les prud'hommes pour licenciement "sans cause réelle et sérieuse".

C'est une victoire pour les ex-salariés de l'entreprise Mory Ducros... Selon Reuters, qui cite des sources syndicales, le tribunal administratif de Cergy Pontoise (Val-d'Oise) aurait annulé ce vendredi l'homologation par l'administration du plan social qui a permis le licenciement de 2.800 salariés, sur les 5.000 que comptait le transporteur. Indemnités Les salariés contestant le plan social vont désormais pouvoir saisir les prud'hommes pour licenciement "sans cause réelle et sérieuse" et réclamer des indemnités supplémentaires, fait remarquer l'agence de presse. Selon un responsable CGT interrogé, ils demanderont "deux ans de salaire par salarié". Pour la CFDT, cela permettra aux employés de leur garantir au moins "6 mois de dommages et intérêts". L'organisation syndicale a notamment pointé du doigt "les licenciements ciblés, tant sur le périmètre d'application (agences), que sur les 130 catégories professionnelles choisies par les administrateurs". Aide du gouvernement En février dernier, l'administrateur judiciaire avait validé le plan de reprise de Mory-Ducros par Arcole Industriels qui prévoyait de garder à peine la moitié des salariés. Le gouvernement avait alors promis des solutions pour les personnes licenciées, avec notamment des propositions d'embauches au sein d'entreprises publiques comme la RATP..