La Hongrie furieuse de la dégradation de Moody's

  • A
  • A
La Hongrie furieuse de la dégradation de Moody's
Partagez sur :

L'agence de notation a placé le pays en catégorie spéculative...

La Hongrie, par le biais du ministère de l'Economie, a estimé ce matin que l'abaissement par Moody's de la note souveraine hongroise à "Ba1", plaçant le pays en catégorie spéculative ("junk") "fait partie des attaques financières dirigées contre (elle)". Pour Budapest, cette décision de l'agence de notation est "professionnellement infondée", l'affaiblissement du forint "n'étant pas justifié au vu des performances économiques et budgétaires du pays". "La décision de Moody's de maintenir une perspective négative sur les notes de la Hongrie est le fait des incertitudes entourant la capacité du pays à résister à d'éventuels risques de crédit liés à la crise de la dette souveraine en Europe", a pour sa part justifié Moody's. L'agence de notation évoque notamment les "incertitudes croissantes" concernant la capacité du pays à atteindre ses objectifs budgétaires et souligne les niveaux d'endettement toujours élevés, alors que les perspectives de croissance à moyen terme sont jugées de plus en plus incertaines. En début de semaine, la Hongrie a demandé une aide auprès du FMI et de l'Union européenne. Pour mémoire, Budapest avait déjà été sauvé de la faillite en 2008 par un prêt de 20 milliards d'euros à l'initiative du FMI et de l'UE. Le pays doit d'ailleurs commencer à rembourser son prêt l'année prochaine. Les deux autres agences internationales de notation, Fitch et S&P maintiennent pour l'instant la Hongrie dans la catégorie investissement, un cran au-dessus de celle dite "junk", avec toutefois une perspective négative.