L'Europe accuse un sérieux retard dans le déploiement de la 4G

  • A
  • A
L'Europe accuse un sérieux retard dans le déploiement de la 4G
Partagez sur :

En ville, trois habitants sur quatre n'ont pas accès à une connexion haut débit...

L'Europe est à la traîne en ce qui concerne le développement de la 4G... Une enquête publiée par la Commission européenne montre qu'en ville, trois habitants sur quatre n'ont pas accès à une connexion haut débit, alors qu'elle est quasiment inexistante en zones rurales. Pire : en Irlande, à Chypre et à Malte, aucun réseau 4G n'a été mis en place... Un système en danger A titre de comparaison, aux Etats-Unis, 90% du territoire est couvert en 4G. Face à ce constat, la vice présidente à la Commission européenne, Neelie Kroes  tire la sonnette d'alarme : " Les communications mobiles devraient connaître une croissance de 66 % par an au niveau mondial, les appareils intelligents sont omniprésents et leurs utilisateurs veulent pouvoir y visionner des vidéos. C'est le système tout entier qui est menacé d'écroulement si on ne met pas davantage de fréquences à la disposition de ces applications". Des co�"ts trop élevés Bruxelles met notamment en cause le co�"t élevé de l'attribution des fréquences 4G dans certains Etats membres, ce qui ne permet pas ensuite aux opérateurs d'assumer le co�"t des investissements. C'est pourquoi en France, Bouygues Télécoms a suscité une levée de boucliers en mars dernier, l'Arcep l'autorisant à déployer sa 4G sur ses bandes 2G (" refarming "), afin de réduire ses dépenses. Aux yeux des autres opérateurs, il s'agissait de concurrence déloyale. Les opérateurs français misent sur la 4G En outre, Bruxelles note que certains opérateurs sont sous pression. En France, l'arrivée de Free Mobile n'a rien arrangé, mais les opérateurs comptent justement sur la 4G pour restaurer leurs marges... Orange, qui a publié ses résultats semestriels ce matin a dit avoir connu un démarrage satisfaisant de ses abonnés au réseau de quatrième génération. Les clients dépensent en moyenne 10% de plus par mois que les clients ayant la 3G. Orange vise un million de clients 4G en France à la fin de l'année contre 250.000 actuellement.