Ikea France aurait espionné des salariés et des clients

  • A
  • A
Ikea France aurait espionné des salariés et des clients
Partagez sur :

La filiale française du géant des meubles auraient fouillé dans des documents réservés à la police nationale pour tenter d'en savoir plus sur des salariés ou des clients gênants...

Big Brother chez Ikea ? La filiale française du géant suédois du meuble est soupçonnée d'avoir espionné depuis 2003 des salariés, ou des clients gênants. 'Le Canard enchaîné' dévoile ce mercredi quelques uns des centaines de mails échangés par le directeur de la gestion du risque chez Ikea France et plusieurs responsables d'officines privées de sécurité. Le responsable d'Ikea France voulait vraisemblablement en savoir plus sur le passé de certaines personnes, grâce à leur casier judiciaire, mais demandait aussi des renseignements sur un véhicule, un numéro de portable... Pour 80 euros la consultation, les officines acceptaient d'aller chercher des informations dans les fichiers de police, de cartes grises, ou chez les opérateurs téléphoniques. Une dizaine de salariés auraient déjà porté plainte. L'avocat des représentants syndicaux, Me Yassine Yacouti, a estimé ce mercredi sur France Info que "les faits sont très graves. La révélation d'un tel système est quelques chose d'unique en France pour le moment".