Grande distribution : les fraises et tomates manquent de goût !

  • A
  • A
Grande distribution : les fraises et tomates manquent de goût !
Partagez sur :

L'origine, le prix ou encore la variété ne constituent pas des gages de qualité aux yeux des consommateurs.

Les fraises et tomates commercialisées en grande surface n'ont pas de go�"t pour la plupart des consommateurs. Selon une enquête menée par l'association CLCV auprès de 1.050 personnes, le taux de satisfaction est particulièrement décevant en ce qui concerne les tomates (27% seulement) alors que les fraises ne font pas l'unanimité même si le score est un peu meilleur (43% de satisfaits). Le prix n'est pas gage de qualité... Faut-il payer plus cher pour que le go�"t soit au rendez-vous ? Pas vraiment, estime la CLCV puisque les pourcentages de personnes insatisfaites restent inchangés que les fraises soient plus ou moins onéreuses (autour de 17%). Même constat pour les tomates : celles à 2,9 euros le kilogramme ne sont pas mieux notées que celles à 2,1 euros ou 1,7 euros le kilo. ...Pas plus que la variété L'enquête a également mesuré le taux de satisfaction en fonction de la variété des fruits et légumes étudiés bien qu'il n'y ait pas d'obligation d'affichage en la matière. Là encore, elle constate une homogénéité dans les réponses. Enfin, l'origine des produits ne semble pas non plus être gage de qualité et de saveur. "C'est sur les fraises que nous avons pu étudier l'impact (...) sur les consommateurs", explique l'association. Or, "il n'apparaît pas que les fraises françaises soient plus appréciées que les espagnoles". L'association préconise la mise en place d'un cahier des charges impliquant l'ensemble des acteurs de la filière, de la production à la distribution. Un marquage en rayon attestant de la qualité gustative des produits pourrait être testé.