Free et Orange règlent leur contentieux à l'amiable sur la fibre optique

  • A
  • A
Free et Orange règlent leur contentieux à l'amiable sur la fibre optique
Partagez sur :

Alors qu'une décision était attendue pour la fin de l'année, les deux parties ont réglé leur conflit devant l'Autorité de la concurrence

Orange et Free ont enterré la hache de guerre concernant la fibre optique. La filiale d'Iliad avait porté plainte contre l'opérateur historique auprès de l'Autorité de la concurrence, devant son refus de proposer à ses concurrents une offre d'accès à ses infrastructures de génie civil afin de développer leur propre réseau de fibre optique. Mais alors qu'une décision était attendue pour la fin de l'année, les deux parties sont parvenues à un accord. Des conditions plus intéressantes L'Autorité s'est félicitée de cette décision car, l'accord, s'appliquera pour l'ensemble des opérateurs et non pas seulement à Free.  Il facilitera les conditions de déploiement du très haut débit "pour plus de 510.000 logements dans 20 villes (dont Rouen, Tours, Clermont-Ferrand, la Coureneuve ou encore Vélizy)", précise l'Autorité. Orange propose ainsi une "nouvelle architecture technique" plus intéressante économiquement. L'accord prévoit également d'alléger les co�"ts d'investissement : les opérateurs pourront co-financer les installations et le déploiement de la fibre à hauteur de leurs capacités et en assurant qu'une partie des risques qui y sont liés. Peu d'abonnés Cet accord devrait permettre d'accroître le nombre d'abonnés qui peine à décoller. D'après les données de l'Arcep, sur les 1,7 million d'accès au très haut débit recensés au 31 mars 2013, la France comptait à peine 366.000 foyers reliés à la fibre optique, malgré une forte progression sur un an (+68,8%).