François Hollande dégaine ses priorités pour relancer l'économie

  • A
  • A
François Hollande dégaine ses priorités pour relancer l'économie
Partagez sur :

Le favori des sondages pour 2012 veut notamment couper les liens des banques avec les hedge funds et les paradis fiscaux...

François Hollande a présenté ce mercredi à la presse ses mesures pour relancer l'économie, après avoir dressé la critique du G20 de Cannes présidé par Nicolas Sarkozy, qu'il considère comme un "échec". Le favori des sondages a notamment promis d'interdire aux banques françaises de traiter avec les fonds spéculatifs et les paradis fiscaux, et de réguler strictement les produits dérivés. Il faut "établir une liste noire des hedge funds et interdire aux banques françaises de financer ce type de fonds extérieurs", a-t-il ajouté. "Le principe que je poserai c'est qu'aucune banque ne doit être en relation avec un fonds qui n'est pas sur un marché organisé." Par ailleurs, il estime qu'aucun établissement bancaire ne "devrait pouvoir travailler avec un pays qui abrite un paradis fiscal". Alors que la croissance économique ralentit, il a déclaré que son projet présidentiel serait mis en oeuvre au rythme permis par la croissance, avant de tacler le bilan du chef de l'Etat."On ne tient pas un discours de vérité - et encore, il y aurait à vérifier - à la fin d'un mandat ! On ne peut pas adopter le discours churchillien à la fin de la guerre!", a-t-il dit lors d'une conférence de presse, en référence au Premier ministre qui avait promis en 1940 aux Britanniques "du sang, de la peine, des larmes et de la sueur". S'il est élu en 2012, le favori des sondages comptes présenter une programmation sur cinq ans pour réduire les déficits et tendre vers l'équilibre financier en 2017. "Ce plan sera juste", a-t-il assuré, détaillant son objectif de supprimer le 'paquet fiscal' mis en place par la droite, d'harmoniser fiscalités du travail et du capital, de plafonner les niches, de réformer les prélèvements sociaux et les prélèvements sur les entreprises, tout en soutenant l'investissement, en priorité pour les PME...