Fitch maintient le triple A de la France malgré l'élection de François Hollande

  • A
  • A
Fitch maintient le triple A de la France malgré l'élection de François Hollande
Partagez sur :

L'agence maintiendra sa note jusqu'en 2013, sauf en cas de choc important.

Selon l'agence de notation Fitch, "l'élection du candidat du Parti Socialiste, François Hollande, à la présidence de la République française, n'a pas d'implications pour la note 'AAA' de la France, qui est actuellement sous perspective négative. Néanmoins, sa victoire électorale marque un changement important à la tête de la France et de l'Europe. Le nouveau président sera confronté aux mêmes difficultés que son prédécesseur : le renforcement de la crédibilité budgétaire, l'amélioration du potentiel de croissance à moyen terme de la France et le traitement de la crise de la zone euro". Une tonalité assez semblable à la note de S&P publiée lundi matin... "La victoire de François Hollande à l'élection présidentielle n'aura pas d'impact immédiat sur la note souveraine du pays", a ainsi expliqué Standard & Poor's dans un communiqué et qui a rappelé au passage qu'elle ne prend pas de position particulière lors d'élections. "En revanche, les politiques menées par les gouvernements ont une incidence directe sur leur solvabilité. La notation souveraine que nous attribuons intègre donc notre point de vue des conséquences probables de ces politiques sur le pays", souligne l'analyse de l'agence. "Nous allons examiner les choix politiques du président élu, en tenant compte des résultats des élections législatives en juin prochain", a encore précisé S&P. Standard & Poor's avait abaissé en début d'année la note tricolore d'un cran, à "AA+". Elle avait alors expliqué qu'il y avait une chance que le pays soit de nouveau dégradé en 2012 ou 2013, notamment s'il ne respectait pas sa trajectoire budgétaire. De son côté, Fitch ne se prononcera pas sur l'évolution de la perspective de la note avant 2013, sauf en cas de choc majeur.