Eurozone : la déflation guette

  • A
  • A
Eurozone : la déflation guette
Partagez sur :

L'évolution des prix dans la zone euro prend le tour redouté par les économistes. L'estimation rapide fournie par Eurostat ce matin montre que l'inflation s'est limitée à 0,3% sur un an en ao�"t, comme le craignaient les professionnels. Elle était de 0,4% en juillet. Dans le détail, les services devraient connaître le taux annuel le plus élevé en ao�"t (1,2%), suivis des biens industriels hors énergie (0,3%), de l'alimentation, boissons alcoolisées & tabac (-0,3%) et de l'énergie (-2%).L'IPC de base, qui exclut les éléments les plus volatils (énergie, alimentation, alcool et tabac), ressort à 0,9%, un peu plus que prévu (0,8%). Spirale infernale ? La déflation, définie par la baisse générale des prix sur une période prolongée, se distingue de la désinflation, situation dans laquelle la hausse des prix ralentit. La crainte des dirigeants politiques et économiques est que la désinflation actuellement observée en Europe ne débouche sur une véritable déflation. Une telle situation déclencherait une spirale de baisse des investissements et de la consommation, et renchérirait les taux d'intérêts réels, rendant plus difficile à rembourser les dettes privées... et publiques. L'estimation rapide de l'inflation dans la zone euro est publiée à la fin de chaque mois de référence. Les données détaillées seront connues le 17 septembre.