Europol fait tomber un réseau de matches de football truqués

  • A
  • A
Europol fait tomber un réseau de matches de football truqués
Partagez sur :

Avec à la clef près de 700 matches

680 matches présumés truqués, y compris des rencontres éliminatoires de Coupe du monde et de Ligue des champions... C'est ce qu'a mis au jour Europol, l'office européen de police, qui a ainsi débusqué un vaste réseau de corruption dans le football, actif de 2008 à 2011. Au total, environ 425 responsables, joueurs et criminels seraient impliqués dans quinze pays. Le réseau, dirigé de Singapour, aurait rapporté au moins huit millions d'euros. "C'est un triste jour pour le football européen. C'est désormais une question d'intégrité pour le football. Les responsables de ce sport devraient écouter les avertissements", a déclaré au cours d'une conférence de presse Rob Wainwright, le directeur d'Europol. 680 matches en tout Pour boucler cette enquête, ses services ont utilisé 13.000 e-mails et autres documents, échangés entre l'Allemagne, la Finlande, la Hongrie, l'Autriche, et la Slovénie. "L'enquête a donné lieu depuis à plusieurs poursuites dans les pays concernés, y compris l'Allemagne, où 14 personnes ont déjà été reconnues coupables et condamnées à un total de 39 ans de prison", peut-on lire dans un communiqué d'Europol. Dans le détail, 380 matches truqués ont été comptabilisés en Europe et 300 autres en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Les enquêteurs ont refusé de dévoiler le moindre nom de joueur ou de club tant que les investigations ne seraient pas achevées. Parmi les autres rencontres examinées figurent deux matches de Ligue des champions, dont l'un s'est joué en Grande-Bretagne, ainsi que des matches éliminatoires de l'Euro et des matches de première division dans plusieurs championnats européens.