Electricité : le compteur Linky va saler l'addition des consommateurs, selon l'UFC

  • A
  • A
Electricité : le compteur Linky va saler l'addition des consommateurs, selon l'UFC
Partagez sur :

Dans un contexte de forte hausse des prix de l'électricité, l'UFC Que Choisir estime que la généralisation du nouveau compteur "intelligent" Linky, prévue à partir de 2016, devrait engendrer "une explosion de la facture" des consommateurs. Pourtant, ces compteurs sont censés être plus précis que les existants. Des compteurs "sensibles" qui "disjonctent" L'association explique ce surco�"t par la sensibilité des nouveaux compteurs aux dépassements de consommation fixés. "Les foyers sous-abonnés, même si leur surconsommation est faible ou ponctuelle, seront contraints de passer à une puissance d'abonnement supérieure" et donc plus chère, regrette-t-elle. Pour les sous-abonnés, le changement de contrat représentera un surco�"t de 308 millions d'euros. Des frais cachés Alors qu'ERDF assure que l'installation des compteurs intelligents ne co�"tera rien aux consommateurs, l'UFC Que Choisir a relevé des "frais cachés" qui seront assumés par les usagers "mal facturés". Pour les "sur-souscripteurs" qui voudraient baisser la puissance de leur abonnement afin d'économiser au total 35 millions d'euros par an, ils devront débourser autour de 179 millions d'euros pour cette modification, en se basant sur les tarifs actuels (la prestation est affichée à 36,21 euros). Ils devront donc patienter "5 ans avant de commencer à bénéficier des économies d'abonnement", ironise l'association. Pour les clients "sous facturés", le montant de l'addition est d'autant plus salé : "ils devront s'acquitter de la somme de 366 millions d'euros - en plus des 308 millions cités plus haut, ndlr - pour "bénéficier" d'un niveau  d'abonnement plus cher !", d'après les estimations de l'UFC Que Choisir. Revoir les grilles tarifaires Fort de ce constat, l'association de consommateurs appelle à une refonte des grilles tarifaires, aujourd'hui imprécises, en instaurant des paliers intermédiaires afin de mieux représenter les usages réels des clients. Elle recommande également "d'imposer la gratuité de la prestation de changement de puissance deux ans après l'installation du compteur Linky".