Coup d'envoi des négociations sur le libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis

  • A
  • A
Coup d'envoi des négociations sur le libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis
Partagez sur :

Dans un climat tendu, après les révélations sur l'existence d'un vaste système d'espionnage des pays européens par Washington

C'est dans un climat tendu que démarrent ce lundi les négociations pour mettre en place des accords de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis. Alors que ces discussions sont sur la table depuis deux ans, le coup d'envoi a été terni par les révélations sur l'existence d'un vaste système d'espionnage des pays européens par Washington. Choqué par les informations mises au jour par d'Edward Snowden, un ancien consultant de la National Security Agency (NSA) américain, François Hollande avait même évoqué un report de l'ouverture des pourparlers, auquel il a finalement renoncé. A Londres, le Centre for Economic Policy Research (CEPR) a estimé qu'un accord ambitieux de suppression des droits de douane et de réduction des barrières réglementaires pourrait, une fois totalement appliqué, générer un surcroît d'activité chiffré à plus de 100 milliards de dollars par an. De son côté, Bruxelles table sur un supplément de croissance d'environ 0,5% par an pour l'UE. Relation économique Le chantier de cet accord a été lancé en novembre 2011, avec la création d'un groupe de travail réunissant Barack Obama, le président du Conseil européen, Herman Von Rompuy, et José Manuel Barroso. L'objectif est d'améliorer le partenariat transatlantique et de favoriser la création d'emplois. Un pré-rapport prônant des négociations en vue d'un accord élargi a été rendu en 2012. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont déjà tissé la plus importante relation économique au monde. Les échanges de marchandises totalisent aujourd'hui plus de 450 milliards d'euros chaque année, et les échanges de services 900 milliards d'euros. Mais le ralentissement de la croissance qui touche les deux parties, et la concurrence de la Chine et des pays émergents demandent aujourd'hui un rapprochement plus poussé.