Areva : bisbilles autour de l'indemnité de départ d'Anne Lauvergeon ?

  • A
  • A
Areva : bisbilles autour de l'indemnité de départ d'Anne Lauvergeon ?
Partagez sur :

Le conseil de surveillance semble avoir du mal à se mettre d'accord...

Le conseil de surveillance d'Areva a entériné hier l'arrivée de son nouveau patron Luc Oursel, et nommé son directoire. Mais il aurait buté sur la question des indemnités de départ d'Anne Lauvergeon, affirme ce matin le quotidien 'Les Echos'. Plusieurs participants évoquent même une réunion particulièrement tendue et houleuse à ce sujet ! Le groupe nucléaire public devrait verser deux ans de salaire (fixe et variable) à la patronne sortante, soit plus de 2 Millions d'Euros. Mais, lorsque le président du conseil, Jean-Cyril Spinetta, a demandé à l'Agence de participations de l'Etat (APE) de confirmer le dispositif, celle-ci aurait botté en touche : "Son représentant a dit ne pas avoir eu le temps de regarder le sujet", selon une source proche du dossier citée par le quotidien. Mais officiellement, le conseil "a remercié très chaleureusement Anne Lauvergeon pour le travail qu'elle a accompli depuis dix ans pour faire d'Areva le numéro un mondial du nucléaire et des énergies sans CO2". Le conseil a aussi estimé que la stratégie d'intégration du groupe autour de tous les métiers du nucléaire menée par Anne Lauvergeon avait été un "succès" et que son remplacement n'impliquait pas un changement de cap. La semaine dernière, le ministre de l'Energie, Eric Besson, avait lui aussi salué le "bon bilan" d'"Atomic Anne".