Affaire Cahuzac : la banque Reyl a reçu une demande d'audition des juges français

  • A
  • A
Affaire Cahuzac : la banque Reyl a reçu une demande d'audition des juges français
Partagez sur :

Dans le cadre de l'information judiciaire ouverte à l'encontre de l'ancien ministre du Budget.

La Banque Reyl & Cie, qui abritait un compte caché de Jérôme Cahuzac, a annoncé avoir reçu le jeudi 19 septembre, une demande d'audition des juges d'instruction français, dans le cadre de l'information judiciaire ouverte à l'encontre de l'ancien ministre du Budget. Reyl a agi en conformité avec la réglementation "La banque tient à rappeler qu'elle a toujours pleinement collaboré avec les autorités suisses et fera bien évidemment de même avec la justice française, dans le strict respect du droit suisse", écrit-elle dans un communiqué. Elle rappelle par d'ailleurs avoir été entendue par le Premier Procureur Yves Bertossa à Genève, "qui avait confirmé que (la banque) avait agi en conformité avec la réglementation qui s'impose à elle". Pierre Condamin Gerbier libéré sous caution L'ex-salarié de la banque Reyl & Cie, Pierre Condamin-Gerbier, arrêté en juillet à Genève à son retour de Paris où il avait témoigné dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Cahuzac, a été libéré sous caution, a indiqué l'un des avocats de la banque, dans une interview au quotidien financier suisse L'Agefi. Pour mémoire, il avait assuré devant la commission parlementaire avoir en sa possession la liste d'une quinzaine d'hommes politiques français de tous bords détenant un compte en Suisse et l'avoir transmise à la justice française. Son avocat avait ensuite assuré que la liste n'avait jamais existé. La justice helvétique avait déposé plainte à son encontre pour "vol, falsification de documents et violation du secret professionnel et commercial"...