Le CV de Corinne Lepage

Par Benoît Vittek

Publié le 16 février 2012 à 14h34 Mis à jour le 5 mars 2012 à 11h37

Corinne Lepage © Maxppp

Après avoir fait l’impasse en 2007, elle se présente pour la seconde fois à la présidentielle avec une candidature "humaniste et écologiste".

Nom : Lepage, épouse Huglo
Prénom : Corinne
Date et lieu de naissance : 11 mai 1951 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)


Origines familiales : issue d’une famille bourgeoise juive. Sa mère décède à 35 ans, victime d’un cancer du cerveau, alors que Corinne Lepage n’a que 13 ans. Son père travaillait comme "nez" chez Rochas.

Situation familiale : mariée en secondes noces à Christian Huglo, avec qui elle dirige le cabinet d’avocats Huglo-Lepage et associés. Mère de deux enfants, Hélène et Benjamin.

Etudes : après des études au lycée Molière, elle est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris (1971). Elle obtient un DES de droit public, un DES de sciences politiques (1974) et la même année, le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA).


Parcours politique : avocate spécialisée dans les questions environnementales, Corinne Lepage fait partie de ces responsables politiques issus de la société civile. Son engagement écologique l’amène à briguer différents mandats locaux en Normandie et à participer à la fondation de Génération écologie en 1989. En 1995, elle devient ministre de l’Environnement dans le gouvernement d’Alain Juppé et le restera jusqu’à la dissolution de l’Assemblée nationale et la victoire de la gauche aux législatives en 1997. Entre alliances brisées (avec le MoDem) ou avortées (avec Europe Ecologie), Corinne Lepage porte désormais la seule bannière de Cap21, le mouvement politique qu’elle a fondé en 1996.

Mandats en cours : députée européenne élue dans la circonscription Nord-Ouest.

Fonctions politiques passées : ministre de l’Environnement de 1995 à 1997, adjointe au maire de Cabourg de 1989 à 2001 et vice-présidente du MoDem de 2008 à 2010,

Précédentes candidatures à l’élection présidentielle : Corinne Lepage se lance pour la première fois dans la course à l’Elysée en 2002, déjà sous les couleurs de Cap21. Elle recueille 1,88% des voix. En 2007, elle fait acte de candidature avant de se retirer à six semaines du premier tour au profit de François Bayrou.


Signes distinctifs : proches et adversaires de Corinne Lepage la décrivent comme une acharnée. "Elle est toujours en réflexion, toujours en train de produire", décrit Bertrand Rio, secrétaire général de Cap21. "C’est un véritable ordinateur, une belle mécanique, un QI stupéfiant", confirmait Alphonse Arzel, sénateur du Finistère (Union centriste), en conflit avec le cabinet Huglo-Lepage.

Hobbies : point de croix, confitures, lecture et cinéma.

Anecdotes : Corinne Lepage est tenace. Alain Juppé a notamment dû composer avec les humeurs de sa ministre de l'Environnement, partie au bras de fer pour empêcher le redémarrage du réacteur nucléaire Superphénix.

  • a a
3

En ce moment sur Europe 1