Sarkozy et le Salon de l'Agriculture, une histoire mouvementée

Par Fabienne Cosnay

Publié le 24 février 2012 à 20h16 Mis à jour le 24 février 2012 à 20h28

Nicolas Sarkozy est attendu lors de sa visite au Salon de l'agriculture 2011. © REUTERS

VIDEOS - Le président a commis quelques impairs avant de se rattraper en 2011.

Cette année, Nicolas Sarkozy a prévu d’y passer au moins trois heures. Le président est attendu samedi matin, dès 8h30 pour inaugurer le 49e Salon de l’Agriculture. Au programme de la matinée, bain de foule, poignées de mains et échanges avec la profession agricole. Pendant cette visite, le chef de l’Etat ne devrait pas manquer de rappeler qu'il est aussi candidat à sa propre succession. "Nicolas Sarkozy va soigner son image, il a besoin de remobiliser ce socle électoral", précise à Europe1.fr Damien Philippot, responsable d’études politiques à l’IFOP.

Rendez-vous politique incontournable, le Salon de l’Agriculture est un exercice à haut risque pour les politiques. Nicolas Sarkozy en sait quelque chose. Europe1.fr revient sur ses cinq derniers salons.

2008 - La fausse note

24 février 2008. Premier Salon de l’Agriculture, premier gros couac pour Nicolas Sarkozy. En plein bain de foule, le président croise un visiteur récalcitrant qui refuse sa poignée de main. "Ah non, touche-moi pas", prévient-il. Le président lui répond : "Casse-toi, alors !" "Tu me salis", embraye le badaud. "Casse-toi alors, casse-toi alors pauvre con, va", lâche Nicolas Sarkozy.





La vidéo mise en ligne sur leparisien.fr fait le buzz : 700.000 internautes la regardent le jour même de sa diffusion. La perte de sang-froid du président est mal perçue chez les agriculteurs. Ses annonces au monde agricole passent à la trappe. Son premier Salon est un véritable échec.

2009 - Un chocolat et Sarkozy s’en va…

21 février 2009. Nicolas Sarkozy fait le service minimum pour son deuxième salon. Visage crispé, le président fait le tour des stands en 1h30, entouré de nombreux gardes du corps et de militants UMP. Pire, contrairement à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy ne goûte pas aux produits du terroir. Le chef de l’Etat n’acceptera qu’un chocolat au cours de sa visite expresse. Là où son prédécesseur avalait tout sans modération …


2010 - Sarkozy rate l’ouverture

Contrairement aux deux années précédentes, Nicolas Sarkozy n’inaugure pas le Salon de l’Agriculture en 2010. Son prédécesseur, Jacques Chirac a pourtant toujours pris soin de le faire, mis à part en 1999, en raison d’un voyage à l’étranger. L’absence du président Sarkozy passe mal. Les syndicats sont irrités. Plus encore que pour l’épisode du « casse-toi pauvre con ». Nicolas Sarkozy finira par se rendre au salon le 6 mars. Soucieux de redorer son image, il annonce des mesures fortes en direction des agriculteurs en difficulté. Et répond sans détour à ceux qui lui reprochent de ne pas faire assez son Chirac.

"Bien sûr, aller saluer sur les stands les éleveurs, les producteurs, ça fait partie de la tradition, du folklore, c'est sympathique, j'aime beaucoup ça. Mais enfin, ce n'est pas au nombre de mains serrées qu'on va résoudre les problèmes des agriculteurs", affirme Nicolas Sarkozy. "On prend les cadeaux, on embrasse les petites filles, on se fait photographier devant les plus belles bêtes. Tant mieux. Mais ce n'est pas ça qui va sauver l'agriculture française", tranche le chef de l’Etat.


2011 - Une visite à la Chirac

Fini le temps où Nicolas Sarkozy ne daignait déguster qu’un petit chocolat. Pour son quatrième Salon, en 2011, le président prend son temps, arpentant pendant près de quatre heures les allées du salon. Pour Christian Jacob, patron des députés UMP et ancien syndicaliste agricole, Nicolas Sarkozy a enfin réussi son examen de passage : "C'est une bonne visite, c'est une visite à la Chirac", dira ce très proche de l’ancien président. Cette année, plus que les autres, Nicolas Sarkozy n’a pas le droit à l’erreur.



par


  • a a
0

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 11h34

    Plan d’économies : Le Roux menace les députés PS frondeurs

  2. 11h04

    Royal dément interdire les décolletés dans son ministère

  3. 09h36

    Touraine pas gênée par "les décolletés légers" dans son ministère

  4. 08h04

    Sarkozy avec Giulia dans les rues de New York

  5. Hier

    VIDEO - Européennes : passe d’armes Morano-Philippot

  6. Hier

    Gaspard Gantzer nommé chef du pôle communication de l'Elysée

  7. Hier

    Morano : "je ne me représenterai pas aux législatives de 2017"

  8. Hier

    Philippot : "embaucher des Français sur des chantiers français, cela me semble logique"

  1. Hier

    Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"

  2. Hier

    Un maire FN refuse de commémorer l'abolition de l'esclavage

  3. Hier

    François Hollande hué : "Jaurès, il parlait pas comme vous"

  4. Hier

    A Mantes-la-Ville, un comité pour mettre le FN "sous surveillance"

  5. Hier

    Le Parlement siègera en session extraordinaire en juillet

  6. Hier

    Wauquiez : "il faut une Europe à plusieurs vitesses"

  7. Hier

    Cahuzac : "le prix de la vérité était trop lourd"

  8. Hier

    Manifestation des Femen contre le FN

  1. Hier

    Fabius prône l’ouverture des magasins le dimanche

  2. Hier

    Apparu riposte au canular qui a dévoilé son numéro de téléphone

  3. Hier

    Les eurosceptiques anglais rejettent la main tendue du FN

  4. Hier

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  5. Hier

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  6. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  7. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  8. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  1. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  2. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  3. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  4. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  5. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  6. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  7. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  8. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  1. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  2. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  3. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  4. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  5. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  6. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  7. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  8. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  1. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  2. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  3. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  4. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  5. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  6. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  7. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  8. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  1. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  2. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement