NKM veut "entendre" Copé sur Buisson

Par Laurent Berbon

Publié le 27 juin 2012 à 09h20 Mis à jour le 27 juin 2012 à 14h15

"On a des gens comme ça (Patrick Buisson, nldr), qui portent la fusion des droites. Ça n'a jamais été la position de Nicolas Sarkozy.

"On a des gens comme ça (Patrick Buisson, nldr), qui portent la fusion des droites. Ça n'a jamais été la position de Nicolas Sarkozy. © CAPTURE ECRAN EUROPE 1

"On a besoin de savoir si la ligne Copé,c'est la ligne Buisson", estime la députée de l'Essonne.

L'ex-ministre de l'Ecologie n'entend pas lâcher l'affaire. Nathalie Kosciusco-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle avait vivement critiqué dimanche dernier la stratégie du conseiller Patrick Buisson, jugeant que son objectif était "de faire gagner Charles Maurras" plutôt que l'ex-chef de l'Etat. Après s'être attirée les foudres d'une partie de l'UMP, NKM a précisé mercredi sur Europe 1 le fond de sa pensée.

"Je voudrais entendre Copé sur le sujet"

"Fière du bilan" des années Sarkozy, NKM a toutefois expliqué que "pendant la campagne il y a eu des débats internes" (sur la stratégie droitière de l'UMP et d'éventuelle alliance avec le Front national, nldr), qui "n'auraient aucun intérêt aujourd'hui s'ils n'étaient pas en train de se reproduire à l'intérieur de l'UMP".

"On a des gens comme ça (Patrick Buisson, nldr), qui portent la fusion des droites. Ça n'a jamais été la position de Nicolas Sarkozy. Il a toujours été très clair vis-à-vis des alliances avec le Front national. Seulement aujourd'hui on a vu ce débat renaître à l'occasion des élections législatives. Et moi je souhaite qu'il soit purgé", a-t-elle prévenu, interpellant directement le patron de l'UMP : "Patrick Buisson est, je crois, conseiller de l'UMP. Je voudrais entendre Jean-François Copé (secrétaire général de l'UMP) sur le sujet". "On a besoin de savoir si la ligne Copé,c'est la ligne Buisson", a-t-elle ajouté.

Le "cas" Buisson divise l'UMP et les anciens membres du gouvernement Fillon. Valérie Pécresse, l'ancienne ministre du Budget s'est dite lundi en désaccord total avec NKM. De son côté, François Baroin, l'ex-ministre de l'Economie a qualifié mardi Patrick Buisson d'"antigaulliste primaire", soulignant que celui-ci n'avait "aucune légitimité" et n'existait "plus dans le paysage politique".

"J'ai aussi pris des balles dans le dos"

La députée de l'Essonne a par ailleurs estimé qu'elle avait la légitimité pour lancer ce débat. '"J'ai passé la campagne présidentielle en première ligne. J'ai pris des balles dans le front, ça c'est normal, j'ai aussi pris des balles dans le dos. Pendant ce temps là, il y en avait qu'on ne voyait pas beaucoup, qui passaient leur temps à faire leur campagne personnelle (...). Alors tous ceux qui pendant la campagne n'ont pas été très présents ou on fait leur campagne personnelle ne sont pas les mieux placés aujourd'hui pour me critiquer", a-t-elle lancé.

  • a a
5

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  2. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  3. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  4. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  5. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  6. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  7. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  8. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  1. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  2. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  3. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  4. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  5. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  6. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  7. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  8. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  1. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  2. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  3. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  4. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  5. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  6. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  7. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  8. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  1. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  2. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  3. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  4. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  5. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  6. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  7. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  8. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  1. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  2. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  3. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  4. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  5. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  6. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  7. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  8. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  1. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  2. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  3. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  4. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  5. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  6. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  7. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  8. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

  1. Hier

    VIDÉO - Ukraine : Paris n'écarte pas de nouvelles sanctions

  2. Hier

    Hollande chute de 5 points, Valls populaire à 58%

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement