Mélenchon et Le Pen : l'impossible débat

Par Europe1.fr

Publié le 24 février 2012 à 14h07 Mis à jour le 24 février 2012 à 14h35

Débat Le Pen Mélenchon © CAPTURE D'ECRAN

Les deux candidats étaient face à face, sur France 2, mais ne se sont pas vraiment affrontés.

La confrontation promettait d'être musclée. Elle a finalement tourné au dialogue de sourds. Accusant France 2 de "déshonorer le service public" en voulant lui "imposer de force cet adversaire", Marine Le Pen avait prévenu qu'elle ne débattrait avec Jean-Luc Mélenchon lors de son passage dans l'émission Des paroles et des actes. Dès lors, lorsque le candidat du Front de Gauche a pointé le bout de son nez sur le plateau vers 22h40, Marine Le Pen a exigé, de celui qu'elle appelle "l'insulteur public", des "excuses" aux millions de Français" qui votent pour elle et qu'il a "insultés" à travers elle. En vain.

Le duel annoncé entre les deux candidats, habitués à croiser le fer depuis 10 ans, s'est alors déroulé dans un climat tendu, laissant place à une succession de monologues. Entre sourires crispés et invectives, Europe1.fr passe en revue les moments forts de ce très étrange duel.


Acte I : "Ouhou, je suis là"

Marine Le Pen (s'adressant à David Pujadas). "En organisant ce débat vous ne répondez pas aux attentes des Français. Ce débat a été organisé pour une logique commerciale", se plaint-elle auprès du présentateur David Pujadas, se gardant bien dans le même temps de regarder Jean-Luc Mélenchon. "Vous êtes un peu le Paul Amar des temps modernes, vous auriez pu nous donner des gants de boxe", lance-t-elle à David Pujadas. Le journaliste tient de son côté à clarifier les choses : "il n'y a aucun traitement spécial qui vous a été réservé."

Jean-Luc Mélenchon : "Ouhou, je suis là".

Acte II : la polémique "semi-démente"

Marine Le Pen. La candidate FN reproche à son interlocuteur de l'avoir traité de "semi-démente".

Jean-Luc Mélenchon. "Ça vous laisse une bonne moitié".


Acte III : une question de légitimité ?

Marine Le Pen. "Ce débat n'a pas de sens parce que d'abord, vous n'êtes pas du tout au même niveau électoral que moi".

Jean-Luc Mélenchon. "Prenez-moi de moins haut. Je suis crédité dans les sondages au même score que celui que votre père a fait à la dernière présidentielle".

Acte IV : Le Pen refuse de débattre

Marine Le Pen. "Je ne veux pas débattre, monsieur Pujadas"

Jean-Luc Mélenchon. "Que faites-vous là ?

Marine Le Pen. "C'est un petit peu mon émission".

Jean-Luc Mélenchon : "Alors est-ce que je peux parler tout seul ?"

Acte IV : Mélenchon vide son sac...en vain

Jean-Luc Mélenchon. "J'ai l'intention de combattre votre infâme parti partout où je le pourrai". "On vous mettra la pilée que vous méritez"."Vous ne servez à rien". "Vous ne servez qu'à distiller de la haine. Regardez-moi quand je vous parle !", lui dit-il alors que la candidate du Front national est faussement plongée dans la lecture de journaux.

Marine Le Pen. "Je ne peux pas discuter avec un leurre."

Jean-Luc Mélenchon. Si j'étais un leurre, vous n'auriez pas si peur". "Elle ne veut pas parler, elle a perdu ses moyens".

Marine Le Pen. "J'ai une trop haute opinion des électeurs que je représente pour me soumettre à une farce."

A la sortie de l’émission, Jean-Luc Mélenchon a confié à Europe 1 avoir été "stupéfait et amusé". "J’estime qu’elle s’est couverte de ridicule", a jugé le candidat du Front de gauche, fier d’avoir "fait baisser les yeux à Le Pen".

  • a a
63

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 12h10

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires sont en ligne

  2. 08h35

    Manif pro-palestinienne de samedi : "les organisateurs seront reçus"

  3. 08h09

    Gaston Flosse va saisir la CEDH

  4. Hier

    L'Assemblée donne son feu vert à la France à 13 régions

  5. Hier

    Manif propalestinienne : sans le citer, Valls critique un maire écolo

  6. Hier

    Fillon et ses 300.000 euros de billets d'avion payés par l'UMP

  7. Hier

    Hollande dément les rumeurs de mariage avec Julie Gayet

  8. Hier

    Jean-Marie Le Guen "espère qu'il n'y aura pas de violences" à la manifestation pro-palestinienne

  1. Hier

    Fatigué, Mélenchon va prendre du recul

  2. Hier

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  3. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  4. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  5. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  6. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  7. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  8. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  1. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  2. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  3. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  4. Hier

    Aubry règle ses comptes

  5. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  6. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  7. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  8. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  1. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  2. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  3. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  4. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  5. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  6. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  7. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  8. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  1. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  2. Hier

    Costa Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  3. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  4. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  5. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  6. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  7. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  8. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  1. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  2. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  3. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

  4. Hier

    Condamnation pour insultes à Taubira : "une décision politique" pour le FN

  5. Hier

    VIDÉO - D'excellentes bachelières acclamées par les députés

  6. Hier

    La Cour des comptes salue les progrès de l'Elysée

  7. Hier

    Le maire de Bastia redoute le Costa Concordia

  8. Hier

    14-Juillet : 7 millions de téléspectateurs pour Hollande

  1. Hier

    Réforme territoriale : les députés veulent une France à 13 régions

  2. Hier

    François Hollande attendu au Tchad samedi

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement