La leçon de Baroin aux Anglais

Par Europe1.fr avec agences

Publié le 16 décembre 2011 à 09h48 Mis à jour le 16 décembre 2011 à 10h30

François Baroin

François Baroin © Europe1.fr

Le ministre de l’Economie a expliqué vendredi la confiance qu’il avait en l’économie française.

François Baroin sur Europe 1, vendredi, a garanti que la France honorerait ses objectifs. "Si les prévisions de l'Insee se confirment, ça ne changera rien aux objectifs que nous avons fixés pour 2011, nous serons au rendez-vous de la réduction des déficits tels que nous 'l'avons dit", a souligné François Baroin. Après deux plans d'austérité depuis l'été, le gouvernement assure qu'il ramènera les déficits publics de 5,7% du PIB en 2011 à 4,5% en 2012 et 3% en 2013.

"La France, un investissement sûr"

Se voulant rassurant sur l'économie française, François Baroin a affirmé qu'il y avait "un décalage entre le moral, l'ambiance, l'état d'esprit qui n'est pas bon et une réalité de l'économie qui aujourd'hui n'est pas encore impactée". Interrogé par ailleurs sur la probable perte du AAA français, le ministre a affirmé que la France était "l'un des pays les plus développés et les plus solides" au monde.

"A la question, la France est-elle un investissement sûr, la réponse est oui et personne ne s'y trompe", a-t-il ajouté. Il a par ailleurs estimé que les avis des agences de notation constituaient "un message parmi d'autres mais ce n'est pas le plus important".

"La France tiendra ses objectifs"

"Pas de troisième plan de rigueur"

Le ministre de l'Economie a une nouvelle fois assuré qu'il n'y aurait pas de troisième plan de rigueur. "Il n'en est pas question, la France n'en a pas besoin, on a une stratégie, on ne dévie pas de cette stratégie", a-t-il dit

"Mieux vaut être Français que Britannique"

François Baroin a également taclé la Grande-Bretagne expliquant que la situation économique de nos voisins d’outre-Manche était bien plus grave que celle de la France. "C'est vrai que la situation économique de la Grande-Bretagne est aujourd'hui très préoccupante et qu'on préfère être Français que Britannique en ce moment sur le plan économique", a-t-il affirmé. "On ne veut pas recevoir de leçons, on n'en donne pas, on ne veut pas en recevoir", a-t-il ajouté. "On en a reçu quelques-unes", a-t-il insisté sans plus de précisions.
François Baroin, quelques jours plus tôt, avait estimé que le Royaume-Uni était dans "une situation économique difficile", avec "un niveau de déficit équivalent à celui de la Grèce" et "un niveau d'endettement équivalent au nôtre".

Londres rejette les critiques de Paris

Londres avait rejeté jeudi ces critiques. "Nous avons mis en place un programme crédible destiné à réduire notre déficit", avait déclaré le porte-parole du Premier ministre britannique David Cameron, évoquant le plan du gouvernement visant à éliminer la quasi-totalité du déficit public d'ici à cinq ou six ans. Et la presse britannique a jugé ces propos scandaleux. "Ce n'est pas le rôle du gouverneur d'une banque centrale d'encourager l'abaissement de la note d'un autre pays", affirme ainsi vendredi The Times répondant aux critiques du gouverneur de la Banque de France Christian Noyer.

"La dégradation (de la France) ne me paraît pas justifiée au regard des fondamentaux économiques. Ou alors, il faudrait qu'elles (les agences) commencent par dégrader le Royaume-Uni qui a plus de déficits, autant de dettes, plus d'inflation, moins de croissance que nous et dont le crédit s'effondre", avait-il déclaré au Télégramme de Brest.

  • a a
18

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 11h34

    Plan d’économies : Le Roux menace les députés PS frondeurs

  2. 11h04

    Ségolène Royal dément interdire les décolletés dans son ministère

  3. 09h36

    Touraine pas gênée par "les décolletés légers" dans son ministère

  4. 08h04

    Sarkozy avec Giulia dans les rues de New York

  5. Hier

    VIDEO - Européennes : passe d’armes Morano-Philippot

  6. Hier

    Gaspard Gantzer nommé chef du pôle communication de l'Elysée

  7. Hier

    Morano : "je ne me représenterai pas aux législatives de 2017"

  8. Hier

    Philippot : "embaucher des Français sur des chantiers français, cela me semble logique"

  1. Hier

    Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"

  2. Hier

    Un maire FN refuse de commémorer l'abolition de l'esclavage

  3. Hier

    François Hollande hué : "Jaurès, il parlait pas comme vous"

  4. Hier

    A Mantes-la-Ville, un comité pour mettre le FN "sous surveillance"

  5. Hier

    Le Parlement siègera en session extraordinaire en juillet

  6. Hier

    Wauquiez : "il faut une Europe à plusieurs vitesses"

  7. Hier

    Cahuzac : "le prix de la vérité était trop lourd"

  8. Hier

    Manifestation des Femen contre le FN

  1. Hier

    Fabius prône l’ouverture des magasins le dimanche

  2. Hier

    Apparu riposte au canular qui a dévoilé son numéro de téléphone

  3. Hier

    Les eurosceptiques anglais rejettent la main tendue du FN

  4. Hier

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  5. Hier

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  6. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  7. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  8. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  1. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  2. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  3. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  4. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  5. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  6. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  7. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  8. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  1. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  2. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  3. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  4. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  5. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  6. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  7. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  8. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  1. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  2. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  3. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  4. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  5. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  6. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  7. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  8. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  1. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  2. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement