Chatel : "davantage de moyens" depuis 25 ans

Par Europe1.fr

Publié le 28 février 2012 à 08h31 Mis à jour le 28 février 2012 à 11h00

A quelques heures du déplacement à Montpellier de Nicolas Sarkozy consacré à l'éducation, Luc Chatel a préparé le terrain. Le ministre de l'Education nationale a tenu mardi à opposer la vision des deux principaux adversaires à la présidentielle.

"Il y a deux visions de l'école. Il y a ceux qui ont seulement une vision quantitative de l'école. Une logique cantonnée sur les moyens", a déclaré sur Europe 1 le ministre en faisant allusion aux 60.000 créations de postes voulues par le candidat socialiste. "Ils pensent qu'on ne peut réussir qu'en augmentant les moyens. Or l'histoire plaide contre ça. Cela fait 25 ans qu'on met davantage de moyens dans l'école, sans obtenir des résultats exceptionnels malgré la qualité et l'engagement du travail de nos enseignants", ajoute-t-il.

"35.000 de plus qu'il y a 20 ans"

Le ministre de l'Education plaide pour une meilleure "capacité de de déployer les moyens". "Aujourd'hui le budget par élève de l’Education nationale c'est 80% de plus en euros constant qu'en 1980. Est-ce que ça nous a placés dans les meilleurs classements internationaux ?", s'est interrogé le ministre avant d'ajouter "qu'il y a 850.000 enseignants aujourd'hui (...) 35.000 de plus qu'il y a 20 ans". Nicolas Sarkozy avait affirmé lundi que le nombre d’élèves avait diminué de 400.000 en dix ans, alors que celui des enseignants augmentait de 45.000.

Enfin, le ministre de l'Education nationale a défendu le bilan du président Sarkozy. Il a pris l'exemple des "professeurs débutants", qui selon lui, "ont vu leurs fiches de paye, le 1er février dernier, passer la barre des deux mille euros. C'est 18% de plus qu'en 2007. Ça concerne 120.000 personnes", a-t-il déclaré sur Europe 1. Luc Chatel a également annoncé la généralisation de "l'autonomie des établissements scolaires".

"J'ai expérimenté une formule où dans 300 collèges en France, les 300 plus difficiles, il y a une autonomie de recrutement. C'est le chef d'établissement, le principal, qui sur la base du projet pédagogique du collège, recrute ses propres enseignants, avance le ministre. Les professeurs sont candidats, volontaires et sont choisis. Quand vous êtes dans un collège difficile, il faut partager le projet pédagogique. Il faut s'engager sur la durée".

  • a a
3

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 16h51

    Liens présumés avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  2. 11h03

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  3. 08h36

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  4. 08h24

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  5. 08h18

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  6. 06h25

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  7. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  8. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  1. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  2. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  3. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  4. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  5. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  6. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  7. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  8. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  1. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  2. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  3. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  4. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  5. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  6. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  7. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  8. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  1. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  2. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  3. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  4. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  5. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  6. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  7. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  8. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  1. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  2. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  3. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

  4. Hier

    VIDÉO - Ukraine : Paris n'écarte pas de nouvelles sanctions

  5. Hier

    Hollande chute de 5 points, Valls populaire à 58%

  6. Hier

    Rocard a "sous-estimé le talent" de Valls

  7. Hier

    Delapierre : "Il faut résister à l’austérité"

  8. Hier

    60% des Français prêts au "big bang territorial"

  1. Hier

    55% des Français convaincus par le discours de Valls

  2. Hier

    Candidature de Paris aux JO 2014 : "il faut que ça ait un sens"

  3. Hier

    Homosexualité : Boutin reconnaît des "propos maladroits"

  4. Hier

    Marseille : le maire FN Stéphane Ravier chahuté

  5. Hier

    L’homosexualité, "une abomination" : une plainte contre Boutin

  6. Hier

    Harlem Désir est "totalement concentré sur sa tâche"

  7. Hier

    Le Pen : la réponse de Schulz, la mise au point de France 2

  8. Hier

    Clermont-Ferrand : le passé d'un élu embarrasse le FN

  1. Hier

    Le maire de Grenoble propose de vendre les caméras de sa ville

  2. Hier

    Dominique Baudis disait sa "fierté" de s'être battu contre la calomnie

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement