Sexiste, le "dico" des enfants supprimé

Par Marc-Antoine Bindler avec Simon Ruben et AFP

Publié le 6 novembre 2012 à 16h08 Mis à jour le 6 novembre 2012 à 19h53

En lieu et place du dictionnaire, ce message : "le site est momentanément indisponible, merci de votre compréhension".

En lieu et place du dictionnaire, ce message : "le site est momentanément indisponible, merci de votre compréhension". © Capture d'écran - Dictionnaire des écoliers

Le Dictionnaire numérique des écoliers avait été lancé en 2010, dans le cadre du plan de prévention de l'illettrisme.

Le père, c'est "le chef de famille". La mère, elle, "repasse". La mise en ligne, il y a deux ans, d'un Dictionnaire numérique, sur le site de l’Éducation Nationale, écrit par des écoliers, a été suspendue lundi . Des définitions jugées sexistes avaient enflammé les réseaux sociaux lundi.

En ligne depuis deux ans

Education : la France, pas si nulle

© MAXPPP

Le Dictionnaire numérique des écoliers, qui comprend 17.000 définitions écrites et illustrées par des élèves de la grande section au CM2, avait été lancé en septembre 2010 par la Direction générale de l'enseignement scolaire, dans le cadre du plan national de prévention de l'illettrisme. Selon le site d'arrêt sur images, il serait passé inaperçu lors de son lancement. Toute la polémique serait partie d'un mail envoyée à une liste de contacts "composée de chercheurs et chercheuses sur le genre, et relayée sur Twitter ". L'affaire est alors remontée jusqu'à Najat Vallaud Belkacem au ministère du Droit des femmes, via sa conseillère, Caroline De Haas, fondatrice d'Osez le féminisme. Lundi soir, le site était inaccessible.

Petit florilège des définitions polémiques : une "femme" est "une maman, une mamie ou une jeune fille. Elle peut porter des bijoux, des jupes et des robes. Elle a de la poitrine". Le "père" est "le mari de la maman, sans lui la maman ne pourrait pas avoir d'enfants. C'est le chef de famille parce qu'il protège ses enfants et sa femme." Quant au mot "mère", il est défini par la phrase : "Ma mère repasse les affaires de toute la famille".

Une suspension provisoire

Pour le ministère, "certaines définitions (...) ne sont pas admissibles en l'état". "Même si le problème concerne une minorité de définitions", le ministère "a décidé sans attendre de suspendre la mise en ligne" sur le site Internet du Centre national de documentation pédagogique (CNDP). Le site "restera provisoirement fermé" dans l'attente d'une "révision" du processus de validation par le CNDP, et de "la relecture et réécriture" des définitions incriminées. En outre, le ministère a demandé à l'Inspection générale une "évaluation" de "l'ensemble du dispositif".

Représentations "datées et sexistes"

Une décision saluée par les syndicats. Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat enseignant de l'UNSA, a estimé mardi au micro d'Europe 1 que ce dictionnaire "interroge sur les représentations sur l'homme, de la femme, du père, de la mère, de la famille dans les outils éducatifs". Pour le syndicaliste, ces définitions prouvent que " ces représentations sont extrêmement datées et sexistes".

Du coté du ministère, en revanche, "le travail réalisé en classe par les enseignants adhérents au projet, n'est pour sa part, pas remis en cause, soulignant que "l'élaboration de définitions par les élèves est un outil pédagogique opportun pour l'acquisition du vocabulaire, priorité dès l'école maternelle pour prévenir l'illettrisme".

  • a a
3

Et aussi

Live - Élections US 2012
Pour retrouver tout le live Cliquez ici
301 Moved Permanently

Moved Permanently

The document has moved here.

301 Moved Permanently

Moved Permanently

The document has moved here.

En ce moment sur Europe 1

Le flash
  1. Hier

    Le Real Madrid prend l'avantage sur le Bayern

  2. Hier

    VIDEO - Européennes : passe d’armes Morano-Philippot

  3. Hier

    Liverpool : Anfield Road agrandi

  4. Hier

    Real-Bayern : Benzema ouvre la voie

  5. Hier

    Le président de la République sifflé à Carmaux, êtes-vous choqué ?

  6. Hier

    Ligue 1 : Lyon se contente d'un point à Toulouse

  7. Hier

    Le PSG tout proche du titre

  8. Hier

    Dijon : un policier met fin à ses jours dans son commissariat

  9. Hier

    Brésil : Batman de retour dans les favelas

  10. Hier

    Sauvés par un SOS géant écrit sur le sable

  1. Hier

    L'Elysée nomme Gaspard Gantzer chef du pôle communication

  2. Hier

    Morano : "je ne me représenterai pas aux législatives de 2017"

  3. Hier

    Philippot : "embaucher des Français sur des chantiers français, cela me semble logique"

  4. Hier

    "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu?" écrase le box office

  5. Hier

    Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"

  6. Hier

    Sapin : la question des retraites "est sur la table"

  7. Hier

    Rohff déféré devant un juge mercredi soir

  8. Hier

    En prison, il deale toujours grâce à sa mère

  9. Hier

    i-Télé diffuse par erreur Navarro de D8

  10. Hier

    Une mairie FN refuse de commémorer l'abolition de l'esclavage

  1. Hier

    Vacances d'été : les Français vont moins dépenser

  2. Hier

    Cadavre inconnu dans l’Aube : nouvel appel à témoins

  3. Hier

    Numericable / SFR : 12 milliards d'euros levés

  4. Hier

    Jessica Chastain sera-t-elle Marilyn Monroe ?

  5. Hier

    Google maps va voyager dans le temps

  6. Hier

    Condamné pour avoir avalé un poisson rouge vivant

  7. Hier

    Valverde s'offre la Flèche Wallonne

  8. Hier

    Économies : le détail des 50 milliards sur 3 ans

  9. Hier

    Nabilla dans le prochain film de la réalisatrice de LOL ?

  10. Hier

    Le Hamas et l'OLP enterrent la hache de guerre

  1. Hier

    Hollande hué : "Jaurès, il parlait pas comme vous"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues