Brétigny : des vols sur le lieu de l'accident

Par Thomas Morel, Gaétan Supertino et Guillaume Biet

Publié le 12 juillet 2013 à 22h20 Mis à jour le 14 juillet 2013 à 21h45

Les pillards tentaient de voler les téléphones portables des victimes de l'accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge

Les pillards tentaient de voler les téléphones portables des victimes de l'accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge © REUTERS

Des secouristes qui tentaient de porter secours aux victimes du déraillement ont été pris à partie.

L'info. Alors qu'ils tentaient de porter secours aux victimes du déraillement du Paris-Limoges, dans lequel six personnes ont trouvé la mort vendredi, des secouristes ont été pris à partie par un groupe de jeunes vendredi soir à Bretigny-sur-Orge. Les versions divergent sur la nature exacte de l'incident, qui a provoqué de vives indignations, mais dont la gravité n'est toutefois pas encore clairement déterminée. Evoquée par une policière vendredi soir, l'accusation de pillage des victimes a été démentie par les secouristes et les autorités. Retour sur les faits.

>> Retrouvez ici les dernières infos sur la catastrophe ferroviaire

"Ils semblent porter secours aux victimes". Vendredi soir, Nathalie Michel, du syndicat de police Alliance, classé à droite, livre sa version des faits au micro d'Europe 1 : "A 17 heures 30, alors que nos collègues interviennent, ils voient un groupe de jeunes qui approchent et qui semblent porter secours aux victimes. Très rapidement, ils se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres", s'insurge la syndicaliste.

Selon Nathalie Michel, qui raconte la suite de la scène, les policiers décident alors de les chasser, mais les jeunes n'entendent pas se laisser faire. Ils ripostent aux forces de l'ordre en leur jetant des pierres, ainsi qu'aux pompiers en cours d'intervention. Pour s'en débarrasser, les secours sont contraints de demander des renforts. "C'est inqualifiable, monstrueux", ajoute encore Nathalie Michel, écœurée.

Ecoutez la version de la syndicaliste d'Alliance :


Selon LeMonde.fr, des témoins auraient vu une trentaine de jeunes tentant de voler des effets personnels. Ils auraient également caillassé les pompiers, avant d'être évacués hors du périmètre par les CRS. La sûreté départementale de l'Essonne est chargée de déterminer s'il y a eu pillage ou volonté de pillage.

Le gouvernement nuance. Samedi matin, sur iTélé, le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, lui, fait état d'"actes isolés", d'"une personne interpellée", et d'"une tentative de vol de portable" au préjudice d'un secouriste, mais dit ne pas avoir eu connaissance "de victimes dépouillées" et "véritables actes commis en bande". Il confirme cependant que des pompiers ont "par petits groupes été accueillis de façon un peu rude" sur le site de l'accident.

De son côté, le sous-préfet d'Etampes, Ghyslain Chatel, a lui démenti que des secours aient fait l'objet de jets de projectiles, à l'exception d'un camion de pompiers.

Des interpellations. Dimanche, quatre jeunes hommes sont interpellés à Brétigny-sur-Orge. Ils sont soupçonnés d'avoir participé à la bousculade lors de laquelle un urgentiste s'est fait dérober son téléphone portable, évoquée par le ministre Cuvillier. Dès vendredi soir, un adolescent de 16 ans de Brétigny-sur-Orge avait été interpellé dès vendredi soir près des lieux de l'accident. Il se trouvait toujours en garde à vue dimanche.

Une situation tendue. Suite à ces interpellations, l'AFP a détaillé dimanche les circonstances des incidents. Un accrochage a trouvé sa genèse quinze minutes après l'accident, quand des jeunes gens qui se trouvaient à la gare de Brétigny-sur-Orge se sont dirigés vers les quais. Un différend a éclaté entre un secouriste et plusieurs de ces jeunes car, selon une autre source proche de l'enquête, ils n'auraient pas obtenu qu'une jeune femme qui les accompagnait soit observée par le médecin. D'autres sources indiquent que des jeunes voulant porter secours aux victimes, mécontents d'être éloignés des lieux de la catastrophe en raison de la mise en place d'un large périmètre de sécurité, ont lancé des projectiles vers des représentants de l'Etat.

>> À lire sur le Lab : l'extrême droite s'empare de la polémique

La droite charge. La droite, quand à elle, a sauté sur l'occasion et fait part de son indignation dès les premières informations concernant les incidents. Valérie Pécresse, chef de file UMP au Conseil régional d'Ile de France, a ainsi dénoncé des actes "purement inacceptable". "Immense soutien aux courageux secours. Honte aux voyous dont l'inacceptable attitude commande des sanctions immédiates et exemplaires", a également commenté le Vice-président de l'UMP, Guillaume Peltier.



Le député PS de l'Essonne Jérôme Guedj a lui aussi dénoncé de "sombres crétins inhumains (qui) ont manifestement profité de la cohue pour voler téléphone(s) portable(s) et des bagages". "Ne rien minimiser. Ne rien taire. Mais ne rien exagérer non plus (pas de scène de pillage, dixit des secouristes)", a toutefois prévenu l'élu.

  • a a
97

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash faits divers
  1. 18h36

    Gap : une agression antisémite en marge d'une manifestation ?

  2. 17h11

    Salon-de-Provence : une ado tuée dans un carambolage

  3. 16h38

    Collision dans l'Aube : les corps ont quitté le funérarium

  4. Hier

    Violences de Sarcelles : prison ferme pour 4 casseurs

  5. Hier

    Accident de la route dans l'Aube : 6 morts dont 4 enfants

  6. Hier

    La Réunion : nouvelle attaque de requin à Saint-Leu

  7. Hier

    A la prison des Baumettes, c'est la fièvre des colis projetés

  8. Hier

    Isère : les 8 spéléologues secourus sont sains et saufs

  1. Hier

    En retard, elle roulait à vélo... sur l'autoroute

  2. Hier

    Tarascon : un homme abattu au fusil de chasse

  3. Hier

    Famille tuée dans le Val-de-Marne : le mari s'est rendu

  4. Hier

    Yvelines : une femme dit avoir été violée dans le RER C

  5. Hier

    Gironde : un animateur de camping soupçonné d'agressions sexuelles

  6. Hier

    Condamnée à 500 euros d'amende pour avoir nourri des chats errants

  7. Hier

    Blessé par balle, il est déposé à une caserne de pompiers

  8. Hier

    Trois rugbymen de Clermont agressés à la machette et au sabre

  1. Hier

    "Darius", le jeune Rom lynché, sort du coma et parle

  2. Hier

    Val-d'Oise : il se tue devant un commissariat

  3. Hier

    Une femme enceinte et ses deux enfants retrouvés égorgés

  4. Hier

    Nouveau règlement de comptes à Marseille

  5. Hier

    Un enfant d'un an, oublié dans une voiture, décède

  6. Hier

    Collision TGV-TER : le TER s'est bien arrêté au signal rouge

  7. Hier

    Isère : le randonneur nîmois disparu retrouvé mort

  8. Hier

    Paris : un éducateur de la ville de Paris aurait agressé sexuellement des enfants

  1. Hier

    Collision TER-TGV : quelles sont les causes de la collision ?

  2. Hier

    Clermont-Ferrand : un proviseur condamné pour exhibition sexuelle

  3. Hier

    Un homme tué par balles à Marseille

  4. Hier

    Mort de Jean-Claude Kella, figure de la French Connection

  5. Hier

    La demande de grâce de Patrick Henry a été rejetée

  6. Hier

    Paris : des tirs de mortiers d'artifice contre un commissariat

  7. Hier

    Niort : un couple soupçonné d'avoir frappé à mort son bébé

  8. Hier

    FDJ : non-lieu dans l'affaire des jeux de grattage

  1. Hier

    Nancy : le cadavre calciné d'une jeune femme retrouvé en forêt

  2. Hier

    Mulhouse : trois morts, dont une enfant, dans l'incendie d'un immeuble

  3. Hier

    Mort d'un enfant en Ariège : une deuxième famille porte plainte

  4. Hier

    Condamnée pour avoir comparé Taubira à un singe, elle fait appel

  5. Hier

    Mont-Blanc : deux nouvelles disparitions, les recherches suspendues

  6. Hier

    L'ex-Femen Amina bientôt jugée pour "dénonciation mensongère"

  7. Hier

    Accident de jet-ski : le corps de la disparue retrouvé

  8. Hier

    Landes : un corps découpé retrouvé dans un valise

  1. Hier

    Cannes : perquisition à la mairie

  2. Hier

    Ain : trois enfants tués dans l'incendie de leur maison

  3. Hier

    Tir de flash-ball : trois policiers bientôt devant un tribunal

  4. Hier

    Mondial : le cerveau présumé du trafic de billets s'est rendu

  5. Hier

    Nord : une retraitée poignardée, son mari en garde à vue

  6. Hier

    Les messages très religieux d'Oscar Pisorius sur Twitter

  7. Hier

    Disparue en jet-ski : enquête pour homicide involontaire

  8. Hier

    Nantes : un père soupçonné d'avoir frappé à mort son bébé

  1. Hier

    Un jeune homme tué en marge d'une rave party

  2. Hier

    Saint-Nazaire : une rivalité amoureuse entre adolescents fait une victime

L'actu faits divers
Dernières offres d'emploi

avec logo Cadr'emploi

Recherche détaillée