La lettre au vitriol de Titan à Montebourg

Par Sophie Amsili et AFP

Publié le 20 février 2013 à 06h54 Mis à jour le 21 février 2013 à 10h22

Goodyear : 1.173 emplois sur la sellette

© MAXPPP

Le PDG de Titan tacle les "soi-disant ouvriers" de Goodyear Amiens. Une "insulte totale", juge la CGT.

L'info. Le style est direct et même... explosif. Le PDG de Titan international, société américaine spécialisée dans la fabrication des pneus agricoles notamment, qui a renoncé à reprendre l'usine de pneus Goodyear d'Amiens-Nord, raille dans un courrier adressé au ministre du Redressement productif "les soi-disant ouvriers" qui "ne travaillent que trois heures". Morceaux choisis.

>> LE CONTEXTE - Les syndicats s'écharpent sur Goodyear

"Ils ne travaillent que trois heures". La lettre en anglais, dont le quotidien Les Echos publie une copie, est datée du 8 février et est adressée à Arnaud Montebourg. Elle dit répondre à un courrier du 31 janvier du ministre demandant à Titan d'entamer des discussions pour une reprise de l'usine d'Amiens menacée de fermeture et qui emploie 1.173 postes. "Goodyear a essayé pendant plus de quatre ans de sauver une partie des emplois à Amiens, qui sont parmi les mieux payés, mais les syndicats et le gouvernement français n'ont fait rien d'autre que de discuter", écrit le PDG, Maurice M. Taylor. "J'ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures", écrit encore Maurice Taylor au ministre. "Je l'ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m'ont répondu que c'était comme ça en France !"

>> LIRE AUSSI : Titan : mais qui est Maurice Taylor ?

"Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ?" "Monsieur, votre lettre signale que vous voulez que Titan démarre une discussion. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ?", lance Maurice Taylor. "Titan est celui qui a l'argent et le savoir-faire pour produire des pneus. Qu'a le syndicat fou ? Il a le gouvernement français", ironise-t-il. "Le fermier français veut des pneus pas chers. Il se moque de savoir s'ils viennent de Chine ou d'Inde". "Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d'un euro l'heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin", menace-t-il. "Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers", se moque le PDG américain. "Titan n'est pas intéressé par l'usine d'Amiens Nord", conclut sa lettre. Au passage, dans sa missive, le PDG du groupe américain prévoit un avenir sombre aux activités du géant français du pneumatique Michelin en France. "Dans cinq ans, Michelin ne pourra plus produire de pneus en France", dit-il.

"Une lettre insultante". Invité sur Europe 1 mercredi matin, Michael Wamen, délégué CGT Goodyear d'Amiens Nord a estimé qu'il s'agissait d'une "lettre insultante". "M. Taylor fait aujourd'hui état d'une usine qu'il vantait dans des entretiens il y a quelques semaines", dénonce le représentant syndical. "Titan a du mal à percer en Europe. Ce n'est pas avec des propos comme il a tenu aujourd'hui qu'il pourra percer en Europe ! Il envoie un signal fort : ce directeur d'un groupe, d'une multinationale, est plus près d'un asile psychiatrique que d'un groupe dont il peut tenir les rênes..." Et de conclure que les salariés comptent bien poursuivre Titan en justice : "La décision a été prise de longue date. Par rapport à cette lettre et aux accords signés entre Goodyear et Titan. On va remettre en question l'intégralité de l'accord. S'il croit se débarrasser aussi facilement des salariés français..."

Montebourg répondra bien. De son côté, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a promis une réponse écrite au PDG de Titan. Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a, elle, appelé à ne pas "faire de surenchère". "Je veux conserver comme règle de conduite en la matière le respect, le silence", a-t-elle déclaré, avant d'ajouter : "à un bémol près. Je rappellerai quand même à M. Taylor (ndlr: le PDG de Titan international) que la France reste le premier pays destinataire des investissements américains en Europe, et il y a sans doute de très bonnes raisons à cela."

  • a a
79

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Xavier Beulin : les charges des agriculteurs "vont baisser de 3%"

  2. Hier

    Dosettes : Nespresso s'engage à modifier ses pratiques commerciales

  3. Hier

    Réduction des déficits : Montebourg veut des "contreparties" de Bruxelles

  4. Hier

    La Redoute supprime son "gros catalogue"

  5. Hier

    Reims : bonne nouvelle sur le front de l'emploi

  6. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  7. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  8. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  9. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  10. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  1. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  2. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  3. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  4. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  5. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  6. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  7. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  8. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  9. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  10. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  1. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  2. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  3. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  4. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  5. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  6. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  7. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  8. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  9. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  10. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  1. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  2. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  3. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  4. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  5. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  6. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  7. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  8. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  9. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  10. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  1. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  2. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  3. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  4. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  5. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  6. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  7. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  8. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  9. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  10. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
La fin de la Chine low-cost?

La fin de la Chine low-cost?

Une grève paralyse depuis le début de la semaine le fournisseur Chinois de Nike et d'Adidas, montrant à quel point "l'usine du monde" commence à devenir fragile.

Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues