L'Islande annule les dettes de ses ménages

Par Gaétan Supertino avec AFP

Publié le 30 novembre 2013 à 21h27 Mis à jour le 30 novembre 2013 à 21h32

L'Islande va annuler jusqu'à 24.000 euros de dettes par ménage

L'Islande va annuler jusqu'à 24.000 euros de dettes par ménage © reuters

L'INITIATIVE - L'exécutif va alléger les dettes de ceux qui ont contracté un emprunt immobilier, jusqu'à 24.000 euros par personne.

La mesure. Il y a de quoi pousser un souffle de soulagement, aussi glacial soit-il. L'Islande va annuler jusqu'à 24.000 euros de dettes par ménage. Le gouvernement islandais a en effet annoncé samedi un plan pour alléger le passif de ceux qui ont contracté un emprunt immobilier, jusqu'à 24.000 euros par personne. Ce plan était la principale promesse du Parti du progrès (centriste) du Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson, victorieux aux élections législatives d'avril avec son allié conservateur, le Parti de l'indépendance.

Sans condition de revenus. Après de longs mois de tractations, le gouvernement de coalition a présenté des mesures d'un coût évalué à 150 milliards de couronnes (plus de 900 millions d'euros) sur quatre ans. La mesure-phare consiste donc en la réduction du principal de la dette pour les ménages ayant contracté un emprunt immobilier indexé sur l'inflation (ce qui est le cas dans la grande majorité des cas), sans conditions de revenus. Cet allégement de dettes, qui dépend du montant emprunté, est plafonné à quatre millions de couronnes, soit 24.400 euros.

108% du PIB. Les banques en Islande ne proposaient pratiquement que des emprunts indexés sur l'inflation, avant l'effondrement du système financier en 2008. Or, la profonde crise financière traversée par le pays a fait chuter la couronne islandaise, alimentant une inflation qui a fait exploser la dette des ménages. "Actuellement, la dette des ménages équivaut à 108% du PIB, ce qui est élevé au plan international. (...) La mesure va doper le revenu disponible des ménages et encourager l'épargne", a promis le gouvernement dans un communiqué.

Le hic. Le seul problème de cette belle promesse, c'est que le gouvernement n'a toujours pas précisé comment il allait la financer. Depuis qu'il a pris ses fonctions, le Premier ministre a assuré que le plan ne devrait pas augmenter la dette publique. Il a d'abord promis une ponction sur les créanciers étrangers des banques islandaises, que de nombreux économistes ont jugée impraticable, puis a laissé planer le doute sur l'origine des fonds nécessaires. Quoi qu'il en soit, les allégements de dettes doivent commencer "vers la mi-2014", a précisé le gouvernement.

  • a a
6

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

6 Commentaires

  1. Par tetokarre à 08:13 le 03/12/2013

    Ne pas oublier

    Que les politiques Islandais ont dit non à l'aide financière des banques. Qu'ils ont pu grâce à leur monnaie nationale dévaluer un peu cette dernière, et ils ont maintenant une croissance de l'ordre de 2% cqfd. Nous autre Français pataugeons dans le bourbier européen enchaîné à l'euro et plus occupés à satisfaire les banques et Bruxelles que nos concitoyens.

  2. Par ERIC-63 à 15:02 le 01/12/2013

    L'Islande annule les dettes de ses ménages

    La France annule les dettes en Afrique

  3. Par plesiorus à 13:39 le 01/12/2013

    Vrai ?

    J'en rêve ! Quand il ne reste presque rien c'est vraiment difficile d'avoir l'humeur joyeuse tant le projets sont anéantis sur très très longtemps.....

Tous les commentaires

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. 15h24

    Guerre des dosettes : Nespresso s'engage à modifier ses pratiques

  2. 10h05

    Réduction des déficits : Montebourg veut des "contreparties" de Bruxelles

  3. 08h20

    La Redoute supprime son "gros catalogue"

  4. 08h06

    Reims : bonne nouvelle sur le front de l'emploi

  5. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  6. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  7. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  8. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  9. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  10. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  1. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  2. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  3. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  4. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  5. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  6. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  7. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  8. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  9. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  10. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  1. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  2. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  3. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  4. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  5. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  6. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  7. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  8. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  9. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  10. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  1. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  2. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  3. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  4. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  5. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  6. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  7. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  8. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  9. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  10. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  1. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  2. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  3. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  4. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  5. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  6. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  7. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  8. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  9. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

  10. Hier

    Le FMI pense que la France va rattraper l'Allemagne

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues