Uber rêve de vélos et de trottinettes autonomes capables de se "ranger" seuls

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le géant américain Uber recrute actuellement pour créer une division dédiée aux micro-mobilités intelligentes. Le spécialiste des VTC voudraient développer des trottinettes et des vélos autonomes. 

Croisera-t-on bientôt un vélo ou une trottinette qui roule tout seul dans la rue ? C'est l'idée d'Uber, qui recrute actuellement pour former une division dédiée à la micro-mobilité. Le service de VTC se verrait bien développer des vélos et trottinettes autonomes. Ils ne seraient pas autonomes pour aider les utilisateurs qui les emprunteront ensuite dans les rues, mais pour faciliter leur rangement et leur recharge. Avec le boom des vélos et trottinettes en "free floating" dans les grandes métropoles, ces objets sont en effet généralement mal rangés. 

De nombreux problèmes à régler. Pour faire face au mécontentement des maires et des riverains lassés de voir des trottinettes et des vélos disposés partout sur les trottoirs, Uber voudrait que ses engins soient capables de retourner seuls à leur point de parking une fois le trajet de leur utilisateur terminé. Certains points de stationnement seraient définis dans l'application, et les engins chemineraient alors tout seul pour s'y rendre. Le principe soulève cependant de nombreuses questions. Les vélos et trottinettes en question devront d'abord être capables de tenir debout tout seul, mais devront aussi tenir compte du Code de la route. Comment s'assurer, également, qu'ils ne percuteront pas un piéton ou un véhicule lors de leur trajet ?

Une possible avance sur la concurrence. Ce sont quelques-uns des problèmes sur lesquels devront se pencher les ingénieurs de l'équipe "Micromobility Robotics" d'Uber. Car si le leader des services de VTC est encore peu présent dans le domaine, il propose déjà de louer des vélos, les Uber bikes, dans certaines villes. La possibilité d'un rachat de Lime ou de Bird, deux entreprises de trottinettes en free floating, a également été évoqué fin 2018 sans aboutir pour le moment. Mais si une telle technologie arrivait à maturité, elle donnerait une avance considérable sur ses concurrents à Uber qui se partagent pour le moment le marché.