Mêmes sensations, mêmes valeurs… "Le e-sport partage l'ADN du sport de précision"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
À l'occasion de l'ouverture de la Paris Games Week vendredi, Fabien "Neo" Devide, sélectionneur officiel de l'équipe de France de e-foot, explique chez Wendy Bouchard les caractéristiques de cette discipline de plus en plus prisée dans l'Hexagone.
LE TOUR DE LA QUESTION

Des simulations de sport comme Fifa ou NBA 2K18, des jeux plus fantaisistes ou de combat comme League of Legends ou Counter Strike… Le e-sport rassemble toutes les typologies de jeux vidéo autour d'un seul impératif : la compétition. 

Depuis vendredi, la porte de Versailles accueille la Paris Games Week, où les tournois de e-sport ont pris une place toujours plus importante au fil des années. La discipline s'est même professionnalisée, à l'image de Fabien "Neo" Devide, sélectionneur officiel de l'équipe de France de e-foot. Chez Wendy Bouchard sur Europe 1 vendredi, cet expert des jeux vidéo nous a expliqué en quoi sa discipline se rapprochait du sport, du vrai.

>> LIRE AUSSI - "Red Dead Redemption 2", "Assassin's Creed", "Super Mario"… Les jeux à ne pas manquer pour la fin d'année

En quoi est-ce du sport ?

"On est très proche de l'ADN du sport de précision. On a les mêmes sensations et les mêmes valeurs : la combativité, le fair-play, l'envie, l'abnégation, l'euphorie dans la victoire, l'adrénaline, la dextérité, les ressources mentales. Mais musculairement, on est un peu épargnés…

On est des sortes de gladiateurs des temps modernes. Certes, on est beaucoup plus fantaisistes parce que dans notre jeu, on est capables de se battre contre des dragons…

Le e-sport s'est professionnalisé. Aujourd'hui, on a un staff avec un coach, des analystes vidéo, des physiothérapeutes. La team Vitality (une équipe de e-sport professionnelle, fondée et présidée par Fabien "Neo" Devide, ndlr) est gérée comme un club de sport traditionnel. On a un business model quasiment identique. Deux facteurs diffèrent en revanche : lors des compétitions, on n'a pas de droits télé et de 'ticketing', parce qu'on n'a pas de stade. Mais dans le e-sport, il y a des titres, des championnats, des Coupes du monde…"

>> De 9h à 11h, c'est le tour de la question avec Wendy Bouchard. Retrouvez le replay de l'émission ici

Comment se déroule un tournoi de e-sport ?

"Les tournois de e-sport sont ce qu'on appelle du 'sport entertainment'. Il y a une dimension très spectaculaire, une vraie scénographie. C'est un show à l'américaine.

Deux équipes de cinq joueurs vont s'affronter sur la scène. Un écran géant, installé au-dessus, permet au public de suivre la partie. Ce que les spectateurs voient, c'est exactement la même chose que ce que le joueur voit sur son écran d'ordinateur. Des commentateurs vont permettre de vulgariser et de rendre la partie plus vivante, plus spectaculaire. Les joueurs d'une même équipe peuvent se parler entre eux, pour établir une stratégie par exemple.

Une partie dure environ 30 minutes. Plus les années passent, plus elles attirent de spectateurs. L'an dernier, la finale européenne de League of Legends, qui s'est tenue à l'AccorHotel Arena à Paris, a attiré 12.000 personnes le samedi, et quasiment 17.000 le dimanche.

Europe 1
Par Anaïs Huet