Facebook veut mettre plus d'information "locale" dans le fil d'actualité de ses utilisateurs

  • A
  • A
Mark Zuckerberg a annoncé de nouveaux changements. © JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le réseau social va mettre en avant les publications des médias locaux pour répondre la demande des utilisateurs, assure Mark Zuckerberg.

Le changement se poursuit chez Facebook. Le réseau social a annoncé mardi son intention de mettre davantage en avant les contenus publiés par les médias locaux. "A partir d'aujourd'hui, nous allons afficher plus de contenus venant des sources d'information de votre quartier ou votre ville", explique Mark Zuckerberg dans un message publié en anglais sur sa page Facebook. Début janvier, le réseau social avait déjà annoncé un autre changement : la mise en avant des contenus publiés par les amis des utilisateurs, au détriment des médias.

L'information du quartier ou de la ville. Avec ce changement, les médias locaux et la presse régionale seront favorisés et apparaîtront de manière plus régulière dans le fil d'actualité des utilisateurs. Une personne résidant à Nantes pourrait par exemple voir plus de contenus publiés par Ouest-France et Presse Océan. Tandis qu'une personne de Bordeaux verrait apparaître les informations locales de Sud Ouest. "Les utilisateurs nous disent en permanence qu'ils veulent voir apparaître plus d'actualités locales sur Facebook", justifie Mark Zuckerberg dans son message. "Les actualités locales aident à comprendre les sujets qui nous concernent et affectent nos vies", poursuit-il dans son message.

Changements en série. Depuis le début de l'année, Facebook s'est lancé dans une vaste refonte de son fil d'actualité. De manière régulière Mark Zuckeberg annonce de nouveaux changements. Ainsi, après la mise en avant des contenus des amis au détriment des médias et la hiérarchisation des sources d'information en fonction de leur fiabilité, le réseau social va promouvoir les médias locaux. Avec cette annonce, le réseau social rassure aussi quelque peu les médias, inquiets depuis l'annonce de leur déclassement dans le fil des utilisateurs.