CES 2018 : L'Oréal veut mesurer votre exposition aux UV avec un capteur à placer sur l'ongle

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
La Roche Posay proposera cette année un capteur d'exposition aux UV connecté à une application pour smartphone. Le capteur se place directement sur l'ongle.
OLIVIER DELACROIX

Il a la forme d'une petite pastille, de la taille des gommettes qu'utilisent les enfants... Le capteur d'exposition aux UV, UV Sense, présenté par La Roche Posay dimanche à l'occasion du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas se place directement sur l'ongle et communique ensuite avec une application pour smartphone. D'abord attendu aux États-Unis cet été, UV Sense devrait être distribué dans le monde entier en 2019 pour moins de 50 dollars.

Analyse des données sur smartphone. Pour fonctionner, le capteur développé par L'Oréal utilise la technologie d'échange de données NFC, la même que celle qui permet de payer avec sa carte bleue sans contact. Une fois l'application installée sur son smartphone, il suffit donc d'approcher le capteur de l'appareil pour transférer les données mesurées tout au long de la journée. L'application, elle, fournit des indications sur le temps d'exposition au soleil et aux UV, mais aussi sur la force de l'exposition. En fonction des réglages, elle pourra aussi alerter l'utilisateur en cas de surexposition au soleil. 

Mise en avant des produits de la marque. Surtout, ce capteur d'exposition doit être une porte d'entrée dans la gamme de produits La Roche Posey et L'Oréal. En fonction des données récoltées et du type de peau l'utilisateur, l'application pourra en effet recommander des produits adaptés.

L'Oréal accélère. Depuis quelques années, L'Oréal multiplie les incursions dans le monde des objets connectés, notamment grâce à soin incubateur de start-up interne. L'an dernier, le groupe avait par exemple présenté un premier capteur d'UV, My UV Patch, de la taille d'un pansement et qui se collait sur la peau pour mesurer son exposition au soleil. Avec cette version plus discrète et plus avancée, le groupe français espère se trouver une place sur le marché des objets connectés et ne pas se laisser dépasser par les jeunes entreprises.