US Open - Monfils abandonne, Gasquet rejoint Djokovic au 3ème tour

, modifié à
  • A
  • A
Richard Gasquet s'est qualifié jeudi pour le troisième tour de l'US Open.
Richard Gasquet s'est qualifié jeudi pour le troisième tour de l'US Open. © MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Blessé au poignet face à Kei Nishikori, Gaël Monfils a abandonné jeudi à New York. De son côté, Richard Gasquet s'est qualifié pour le troisième tour en dominant le Serbe Laslo Djere en trois sets.

Touché au poignet, Gaël Monfils a abandonné au deuxième tour de l'US Open face à Kei Nishikori, jeudi à New York, tandis que Richard Gasquet (25ème) a rejoint l'ex-numéro 1 mondial Novak Djokovic au troisième tour. De son côté, Julien Benneteau (60ème) s'est incliné contre l'Allemand Jan-Lennard Struff (58ème). Quant aux dames, les retrouvailles entre Caroline Garcia et Kristina Mladenovic n'auront pas lieu après l'élimination de la seconde. 

Monfils a craqué. Disparu de la circulation depuis son élimination au deuxième tour sur la terre battue de Hambourg fin juillet et pas apparu de l'été sur le ciment américain avant de débarquer à New York, Monfils (39ème) y a été lâché par son poignet droit. À 4-2 en sa faveur dans le deuxième set, le Parisien de 31 ans s'est blessé en recevant dans sa raquette une balle puissante de Nishikori (19ème) à la volée. Soigné dans la foulée, il a renoncé trois jeux plus tard (6-2, 5-4). "Le point était quasiment perdu. Je ne m'y attendais pas, j'étais assez relâché, j'ai dû faire un faux mouvement", a-t-il expliqué. "C'était comme une décharge à l'impact."

Gasquet file au troisième tour. Richard Gasquet (25ème) a rejoint l'ex-numéro un mondial Novak Djokovic au troisième tour de l'US Open en dominant le Serbe Laslo Djere (89ème) en trois sets (6-3, 7-6 (7/5), 6-3), jeudi à New York. Le n°2 français a cependant dû sauver quatre balles de set dans la deuxième manche, à 6 jeux à 5 sur son service. Djokovic mène douze à un dans ses confrontations avec Gasquet. La seule victoire du Biterrois de 32 ans remonte à 2007 au Masters de fin d'année, lors de la phase de poules (6-4, 6-2).

Victoire de Lucas Pouille. Mal embarqué (6-7, 2-4) face au Chypriote Marcos Baghdatis (93ème), le n°1 français Lucas Pouille (17ème) a repris le contrôle de la situation pour s'imposer en quatre sets (6-7 (4/7), 6-4, 6-4, 6-3) après plus de trois heures de jeu.

Une page se tourne pour Benneteau. C'est en cinq sets (6-2, 4-6, 6-1, 3-6, 6-3) que Benneteau (60ème) s'est incliné contre l'Allemand Jan-Lennard Struff (58ème). "C'est d'ici quelques jours que je vais réaliser qu'une partie de ma vie s'est terminée ce soir (jeudi)", a réagi l'Auvergnat de 36 ans. "Je pensais qu'il y aurait peut-être plus d'émotions. Mais pour l'instant, c'est trop tôt", a-t-il ajouté. C'est un dernier revers dans le couloir qui a mis un terme à la carrière de Benneteau sur le circuit, démarrée en 2000.

Si son palmarès en double compte douze titres, dont un trophée à Roland-Garros en 2014 (aux côtés de Pierre-Hugues Herbert) et une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012 (associé à Richard Gasquet), Benneteau n'a jamais remporté de titre en simple, malgré dix finales disputées. Désormais jeune retraité, Benneteau va rester bien présent dans l'univers du tennis, puisqu'il deviendra, dès la saison prochaine, capitaine de l'équipe de France de Fed Cup.

Garcia oui, Mladenovic non. Pas de retrouvailles entre les deux ex-partenaires de double brouillées depuis que Garcia s'est désengagée de la Fed Cup pour donner la priorité à sa carrière individuelle : si la n°1 française s'est sortie du piège portoricain Monica Puig (55ème), Mladenovic (53ème), gênée par son genou droit, a buté sur l'Espagnole Carla Suarez Navarro (24ème) 6-1, 4-6, 6-4.

Dans la matinée, Garcia a eu chaud face à la championne olympique 2016. Après avoir perdu le fil dans la deuxième manche, la n°1 française et n°6 mondiale s'est ressaisie dans le set décisif (6-2, 1-6, 6-4). Le tournant du match a eu lieu à 4-4, quand dans un jeu long d'une vingtaine de minutes, la Lyonnaise de 24 ans a écarté six balles de break avant de conserver son engagement à sa sixième occasion.