Tokyo-2020 : grâce aux dons, toutes les médailles pourront être fabriquées en métaux recyclés

, modifié à
  • A
  • A
Les médailles de Jeux olympiques et paralympiques seront fabriquées entièrement en métaux recyclés.
Les médailles de Jeux olympiques et paralympiques seront fabriquées entièrement en métaux recyclés. © KAZUHIRO NOGI / AFP
Partagez sur :
Les organisateurs des Jeux olympiques de paralympiques de 2020 ont annoncé vendredi avoir collecté suffisamment de métal pour pouvoir produire toutes les médailles de la compétition. 4.100 kilogrammes d'argent, 2.700 kg de bronze et 30,2 kg d'or sont nécessaires.

Les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo en 2020 ont annoncé vendredi avoir réussi leur pari de collecter suffisamment de matière pour pouvoir fabriquer toutes les médailles en métal recyclé.

Une contribution générale. Ils avaient appelé les citoyens japonais à offrir leurs appareils électroniques hors d'usage (téléphones mobiles, vieux PC) pour en extraire les métaux requis. Les entreprises ont aussi été mises à contribution. L'ambassade de France au Japon a participé en remettant à la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike 311 cartes électroniques de téléphones publics parisiens hors d'usage.

L'objectif sera atteint fin mars. Selon les chiffres les plus récents, à fin novembre, la collecte s'élevait déjà à 47.488 tonnes de produits, sans compter cinq millions de téléphones mobiles usés venant des opérateurs locaux. In fine, les organisateurs estiment que "le but sera atteint" pour des médailles à 100% en métaux recyclés et ont décidé de stopper la campagne fin mars.

La quantité de bronze déjà atteinte. Leur objectif était de récupérer dans des produits électroniques 4.100 kilogrammes d'argent, 2.700 kg de bronze et 30,2 kg d'or. La quantité requise de bronze avait été atteinte en juin dernier et, en octobre, 90% des besoins en or étaient satisfaits ainsi que 85% de ceux en argent. Le reste devrait pouvoir être extrait des objets déjà collectés mais dont les quantités ne sont pas encore précisément comptabilisées, ont indiqué les organisateurs.

Des métaux recyclés avaient déjà été utilisés pour de précédents JO, mais dans des proportions moindres (30% pour le bronze et l'argent à Rio de Janeiro en 2016).