Surf : victoire de prestige pour le Français Florès

, modifié à
  • A
  • A
La partie a été très serrée et c'est finalement le Français qui s'est imposé mardi sur le fil (16,23 contre 16,16).
La partie a été très serrée et c'est finalement le Français qui s'est imposé mardi sur le fil (16,23 contre 16,16).
Partagez sur :
L'Hawaïen John John Florence, lui, a été mardi sacré champion du monde 2017. 

Le Français Jérémy Florès a remporté lundi l'étape la plus prestigieuse du circuit pro de surf à Hawaï en battant en finale la jeune star hawaïenne John John Florence, qui a enlevé son 2e titre mondial à l'ultime rendez-vous de l'année.

Son troisième succès. Florès, un Réunionnais de 29 ans installé à Hossegor dans les Landes, a signé son troisième succès sur le circuit élite après Tahiti en 2015 et déjà Hawaï en 2010, qui l'avait alors propulsé premier Bleu vainqueur d'une épreuve du circuit mondial.

Phénoménal. Lundi, sur la vague mythique de Pipeline, sur la côte nord de l'île d'Oahu à Hawaï, Florès a tout simplement été phénoménal. Avant d'affronter Florence en finale, il a surclassé le champion du monde 2014, le Brésilien Gabriel Medina en quarts de finale (12,76 pour Florès contre 6,04 pour Medina). 

Une partie serrée. En finale, Florès n'a pas tremblé face à Florence, qui avait son nouveau titre de champion du monde en poche acquis avec la sortie en quarts de son principal rival Medina mais qui avait à cœur de briller à la maison. La partie a été très serrée entre les deux surfers mais c'est finalement le Français qui s'est imposé sur le fil (16,23 contre 16,16) en surfant à la perfection une vague située sur la droite du Pipeline, connue sus le nom de "backdoor".