Ski alpin : Alexis Pinturault décroche son premier titre de champion du monde en combiné

, modifié à
  • A
  • A
alexis pinturault
Le Français a devancé le Slovène Stefan Hadalin et l'Autrichien Marco Schwarz © Jonathan NACKSTRAND / AFP
Partagez sur :

Le skieur de Courchevel Alexis Pinturault a décroché lundi son premier titre de champion du monde en combiné, à Are, en Suède. Le premier titre pour un Français dans la discipline depuis 1982.

L'heure de la consécration est venue. Alexis Pinturault a décroché à 27 ans son premier titre de champion du monde de ski alpin, en s'imposant lundi à Are, en Suède, en combiné. Il devient du même coup le premier Français à se parer d'or dans la discipline depuis 37 ans.

Une descente moyenne mais un très beau slalom. Le skieur de Courchevel, vice-champion olympique de la spécialité l'an passé à Pyeongchang et auteur de 21 victoires en Coupe du monde, a devancé le Slovène Stefan Hadalin de 24/100 et l'Autrichien Marco Schwarz de 46/100. Sur les coups de midi, le polyvalent avait réalisé une descente raccourcie correcte, avec le 24ème temps, à une seconde et demie de l'Italien Dominik Paris, champion du monde de super-G à Are. Spécialiste des disciplines techniques, Pinturault a réalisé le deuxième temps entre les piquets serrés derrière Hadalin, puis a dû attendre une bonne demi-heure jusqu'au passage de Paris, sur une piste qui s'est dégradée au fur et à mesure, pour la délivrance.

"Je pense que c'était une belle manche de slalom, je fais une petite faute, mais sinon tout le reste était super bien", a réagi Pinturault au micro d'Eurosport. Aux Mondiaux, Pinturault n'avait jusqu'à présent remporté que le bronze en slalom géant, en 2015 à Beaver Creek, dans le Colorado, et le titre par équipes il y a deux ans à Saint-Moritz, en Suisse.

La quête de médailles continue. Pinturault succède ainsi à Michel Vion, dernier Français sacré en combiné en 1982 à Schladming en Autriche, et lance idéalement sa semaine à Are, où il visera le podium en slalom géant (vendredi) et en slalom (dimanche). C'est la deuxième médaille française à Are après l'argent de Johan Clarey en super-G.