Rugby : l'Afrique du Sud nomme son premier capitaine noir pour un test-match, Siya Kolisi

, modifié à
  • A
  • A
kolisi siya 1280
Siya Kolisi n'est pas un novice en sélection nationale puisqu'il compte 28 capes. © MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Siya Kolisi sera capitaine des Springboks lors de trois test matchs face à l'Angleterre en juin, une première pour un joueur de couleur en Afrique du Sud.

Le troisième ligne Siya Kolisi deviendra le mois prochain le premier joueur noir capitaine de l'équipe nationale de rugby sud-africaine en test-matchs lors des trois rencontres face à l'Angleterre, a annoncé lundi le sélectionneur Rassie Erasmus. Un autre joueur noir, Chiliboy Ralepelle, avait porté en 2006 le brassard de capitaine du XV sud-africain mais uniquement pour une rencontre sans enjeu face à une sélection mondiale qui n'avait pas le rang d'un test-match officiel.

28 sélections au compteur. Né dans un township de Port-Elizabeth, dans le sud-ouest du pays, Kolisi, déjà capitaine de l'équipe des Stormers en Super Rugby, a fait ses débuts sous le maillot des Springboks en 2013 et compte 28 sélections. Lors de son premier match en sélection nationale, le 15 juin 2013 contre l'Ecosse, il avait été nommé homme du match.

"Du bon travail" en perspective. Lors d'une conférence de presse, Rassie Erasmus a par ailleurs indiqué que le capitanat serait attribué à Pieter-Steph du Toit, un Blanc, pour le test-match samedi des Springboks contre le Pays de Galles, un match délocalisé aux Etats-Unis, à Washington. "C'est un grand honneur d'être nommé capitaine des Springboks. Siya et Pieter-Steph sont deux hommes honnêtes qui travaillent dur et bénéficient du respect de leurs coéquipiers", a-t-il justifié. "Je crois que tous les deux feront du bon travail".

Un sport longtemps considéré réservé aux Blancs. Le rugby a très longtemps été considéré en Afrique du Sud comme un sport réservé aux seuls Blancs, notamment sous le régime de l'apartheid. Depuis l'avènement de la démocratie en 1994, il ne s'est ouvert que très lentement à la majorité noire du pays (80% de la population) et à la communauté métisse.