Roland-Garros : immenses regrets pour Paire, éliminé en 8èmes par Nishikori

, modifié à
  • A
  • A
L'immense déception de Benoît Paire, qui a été tout proche de son premier quart de finale en Grand Chelem.
L'immense déception de Benoît Paire, qui a été tout proche de son premier quart de finale en Grand Chelem. © Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :
Benoît Paire a été éliminé par le Japonais Kei Nishikori au bout d'un scénario cruel, étalé sur deux jours et en cinq sets (6-2, 6-7[8], 6-2, 6-7[8], 7-5). Gaël Monfils est désormais le seul Français en lice. 

Benoît Paire y a longtemps cru. Le Français, revenu à deux sets partout et qui a servi pour le gain du match, s'est finalement incliné au bout du suspense contre le Japonais Kei Nishikori (6-2, 6-7[8], 6-2, 6-7[8], 7-5), lundi en huitièmes de finale de Roland-Garros. L'Avignonnais, 38ème joueur à l'ATP, était mené deux manches à une dimanche, avant l’interruption du match en raison de la tombée de la nuit. Paire, qui a fait preuve d'une immense force de caractère pour revenir à hauteur du 7ème mondial, a finalement craquer sur son service après environ quatre heures de jeu (3h55). Gaël Monfils, opposé un peu plus tard dans la journée à l'Autrichien Dominic Thiem, est désormais le dernier Tricolore en lice. 

Paire a mené 5-3 dans la dernière manche

Après s'être remis à l'endroit dans une partie mal embarquée dimanche, mené deux sets à un et sauvé par la nuit, l'Avignonnais s'est présenté avec un bien meilleur visage que la veille, bien plus agressif. Il a d'emblée poussé Nishikori au tie-break du 4ème set. Un tie-break assez étrange, avec un festival de fautes, d'occasions manquées, de double-fautes... Mais Benoît Paire est parvenu à sauver deux balles de match et à l'empocher, allant ensuite jusqu'à mener 4-1, puis 5-3 dans la dernière manche. Mais il n'a jamais saisi les occasions tendues, notamment deux balles de 5-2 vendangées. 

Il s'incline à l'issue d'un match assez fou, avec un niveau de jeu parfois très faible, mais au scénario haletant, et cruel pour Benoît Paire qui jouait là son 9ème match d'affilée. Il s'agissait de la 22ème fois que Paire tentait de renverser la situation après avoir été mené deux sets à un. Il l'avait réussi à cinq reprises, dont une fois face à Nishikori à l'US Open en 2015. A Gaël Monfils, désormais, de porter les derniers espoirs français.