Mondial de hand : vainqueurs de l'Allemagne, les Bleus arrachent le bronze

, modifié à
  • A
  • A
Les Bleus se sont imposés grâce à un but de Nikola Karabatic à la dernière seconde. © Jonathan NACKSTRAND / AFP
Partagez sur :

Au bout du suspense, l'équipe de France a décroché la médaille de bronze aux Championnats du monde du handball, dimanche face à l'Allemagne (26-25).

Cela s'est joué à l'ultime seconde. En battant l'Allemagne sur le fil, grâce à un dernier but de Nikola Karabatic (26-25), les Bleus se sont consolés de leur échec en demi-finale en prenant la médaille de bronze du Mondial de hand, dimanche à Herning, au Danemark,

Quatrième podium consécutif. Les Français, doubles tenants du titre, avaient subi une cinglante défaite (38-30) contre le Danemark, vendredi à Hambourg. C'est la quatrième fois d'affilée que la France termine sur le podium d'une compétition internationale après l'argent des JO 2016, l'or du Mondial 2017 et le bronze de l'Euro 2018. Depuis les Jeux de 2008, ils totalisent 11 médailles sur 14 possibles. Le grand total depuis le premier podium aux Jeux de Barcelone en 1992 est de vingt. Mais c'est aussi la première fois depuis onze ans qu'ils ne participent pas à la finale dans deux tournois majeurs d'affilée. Sur les cinq derniers grands championnats, ils n'en ont gagné qu'un, le Mondial 2017, à domicile.

Un match encore très serré. Dans ce deuxième France-Allemagne du Mondial, après le match nul (25-25) du 15 janvier au premier tour à Berlin, l'avantage devait aller à l'équipe qui aurait le mieux digéré sa déception. Celle des Allemands, laminés (31-25) par les Norvégiens devant leurs supporteurs à Hambourg, avait été dure également. Nikola Karabatic a été titularisé d'entrée, après avoir joué seulement onze minutes contre le Danemark. Melvyn Richardson, le plus souvent réservé pour les deuxièmes mi-temps, était cette fois sur le terrain depuis le début du match. Le gardien Cyril Dumoulin est sorti définitivement dès la 11ème minute à cause d'une blessure à un genou.

Malmenés en première période (13-9 à la pause), les Français sont passés devant en infligeant un 6-1 aux Allemands au retour des vestiaires grâce à Kentin Mahé (7 buts au total), puis ont donné le coup de rein décisif dans le "money time". La finale opposera à 17h30 le Danemark à la Norvège, deux nations en quête de leur premier titre mondial.