Ligue 2 : Reims champion et promu en Ligue 1

, modifié à
  • A
  • A
La joie des Rémois, sacrés champions de Ligue 2. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

Les Rémois, vainqueurs d'Ajaccio (1-0), sont assurés de remonter dans l'élite, deux ans après l'avoir quittée. 

Cela ne faisait plus guère de doute, c'est désormais officiel : leader intraitable de la Ligue 2, le Stade de Reims retrouve l'élite grâce à sa victoire vendredi face à l'AC Ajaccio (1-0), alors qu'il s'était donné trois ans pour atteindre cet objectif. Le club champenois a survolé la saison de L2 : vainqueur de son match inaugural à Nîmes (1-0), il s'est définitivement installé en tête du championnat dès la 8e journée, pour ne jamais lâcher les commandes. Ce n'est que son deuxième titre de champion de L2, après celui de 1966.

Une saison totalement maîtrisée. A la fin de la phase aller, les Rémois comptaient déjà sept points d'avance sur leurs dauphins nîmois (44 contre 37) et déjà 10 sur l'AC Ajaccio, le troisième (34). Descendu en Ligue 2 à l'issue de la saison 2015-2016, Reims n'avait pas réussi à remonter au plus haut niveau en 2016-2017, malgré un budget conséquent de 41 millions d'euros. A 50 ans, sans avoir jamais exercé à ce niveau, l'entraîneur David Guion, ancien directeur du centre de formation, a réussi là où l'expérimenté Michel Der Zakarian avait échoué douze mois plus tôt. 

"Cette saison restera inoubliable". "Cette saison restera inoubliable", assure Guion. "C'est la récompense d'un énorme travail, d'un engagement, d'un investissement personnel et collectif". L'équipe a pu compter sur des joueurs clés : les attaquants Jordan Siebatcheu, troisième meilleur buteur de la saison (14 buts), Pablo Chavarria (12) et Diego Rigonato (7) ; les défenseurs axiaux Yunis Abdelhamid et Julian Jeanvier ; le milieu relayeur Xavier Chavalerin.

Reims peut aussi s'enorgueillir d'avoir été jusqu'ici la meilleure équipe à domicile et à l'extérieur, la meilleure défense (18 buts encaissés) et la deuxième meilleure attaque de la saison (62 buts marqués), derrière Nîmes.