Ligue 1 : Lyon s'impose à Monaco et se relance dans la course à la Ligue des champions

, modifié à
  • A
  • A
Lyon s'est imposé dimanche soir face à Monaco, au terme d'une folle rencontre.
Lyon s'est imposé dimanche soir face à Monaco, au terme d'une folle rencontre. © Valery HACHE / AFP
Partagez sur :
Lyon a renversé dimanche soir Monaco (3-2) en Principauté, et se relance dans la course au podium. La rencontre s'est terminée en bagarre générale, au terme d'un match parfois à la limite de l'agressivité. Quelques cartons rouges ont été distribués : à Willem Geubbels et Pietro Pellegri, mais aussi De Sciglio.

Mené à Monaco puis réduit à dix, Lyon a trouvé les ressources pour s'imposer au pied du Rocher dimanche (3-2) et se relancer dans la course à la Ligue des champions face à un adversaire direct qui dit, de son côté, adieu au titre en Ligue 1. L'OL savait qu'il ne disposait que d'une dernière cartouche pour espérer terminer la saison sur le podium, synonyme de qualification en C1. Face au troisième du Championnat, seule une victoire permettait aux hommes de Rudi Garcia d'y croire encore... Celle-ci s'est dessinée au terme d'un scénario fou.

D'abord mené par un but de Kevin Volland, Lyon a donné les clés de son animation à Memphis Depay, buteur (57e) puis passeur décisif pour la tête victorieuse de Marcelo (77e), et enfin à sa jeune pousse Rayan Cherki, venu offrir à l'OL une victoire incroyable à la 89e minute, juste après un penalty de Wissam Ben Yedder. Ce scénario est d'autant plus improbable que l'OL aura marqué deux de ses trois buts après l'exclusion de Maxence Caqueret, à un moment où les Rhodaniens dominaient pourtant outrageusement (70e)...

Quelques cartons rouges

Et la rencontre s'est terminée en bagarre générale, au terme de 90 minutes d'une intensité souvent proche de l'agressivité, à l'image du coup de poing d'Anthony Lopes sur une sortie aérienne, qui a offert à Monaco un penalty. L'arbitre Clément Turpin a fini par devoir adresser quelques cartons rouges dans cet épilogue insensé pour calmer tout le monde, à Willem Geubbels et Pietro Pellegri, mais aussi De Sciglio, laissant redouter une flopée de suspensions lors de la prochaine journée, pourtant cruciale pour le sprint final.

Avec 70 points, Lyon talonne Monaco d'une longueur. Il n'a toujours pas son destin en main mais peut se permettre de rêver à une place sur le podium, synonyme de Ligue des champions en 2021-22.

 

 la rencontre s'est terminée en bagarre générale

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP