Les Jeux olympiques de Tokyo en 10 chiffres

  • A
  • A
Stade olympique Tokyo
Le stade olympique de Tokyo s'affiche aux couleurs des JO. © Philip FONG / AFP
Partagez sur :
La cérémonie d’ouverture des JO a lieu vendredi à Tokyo, un an après avoir été reportée en raison de la pandémie de Covid-19. Europe 1 vous présente 10 chiffres à connaître sur ce grand rendez-vous estival avant d’en savourer chacune des épreuves.

Pour la première fois dans l’histoire moderne, les Jeux olympiques d’été se dérouleront dans une année impaire, en 2021. La faute à l’épidémie de Covid-19 qui a obligé les organisateurs des JO de Tokyo, prévus d'abord en 2020, à reporter la compétition d’un an. Malgré les difficultés rencontrées dans l’organisation et l'absence de spectateurs pour la majorité des épreuves, les Olympiades vont passionner la planète entière à partir du 21 juillet jusqu'à la cérémonie de clôture le 8 août. Pour mesurer l’ampleur de ce rendez-vous sportif, voici 10 chiffres à connaître sur les prochains Jeux olympiques (23 juillet-8 août).

11.000 athlètes

Le Japon accueille près de 11.000 sportifs pour ces JO d’été. Il est difficile d’avoir un chiffre exact car depuis le recensement des athlètes, établi à 11.090 mi-juin, certains ont déclaré forfait pour des raisons personnelles, pour cause d'une blessure ou d'un test positif au Covid-19. Le pays le plus représenté demeure les États-Unis qui comptent 618 sportifs pour ces Jeux.

378 athlètes français

Au sein de la délégation français, ils seront 378 à défendre les couleurs tricolores et à essayer de ramener une médaille du Japon. C'est un peu moins qu'en 2016 à Rio, où ils étaient 399 sportifs français alignés, le total le plus élevé dans l'histoire de la France aux JO. Cette année, le contingent sera représenté par deux porte-drapeaux au lieu d'un seul habituellement, la judokate Clarisse Agbegnenou et le gymnaste Samir Ait Saïd.

48,6 % de femmes

C'est la première fois que le CIO demande aux nations participantes de nommer deux athlètes, une femme et un homme, en tant que porte-drapeau. Le comité olympique met ainsi en exergue la parité qui s'installe progressivement dans la liste des athlètes engagés. Sur les 11.000 sportifs inscrits, les athlètes féminines représentent 48,6 %, soit la part la plus élevée dans l'histoire des Jeux olympiques.

206 pays participants

Il y aura 206 délégations présentes aux JO de Tokyo, c'est-à-dire le nombre de pays membres du CIO. C'est un total légèrement plus élevé que celui des pays membres de l'ONU (193). La Corée du Nord a cependant annoncé ne pas vouloir envoyer d'athlètes en raison de "la crise sanitaire mondiale causée par le Covid-19". La Russie, exclue de toutes compétitions sportives pour cause de dopage, seuls ses athlètes "propres" pourront disputer les JO sous bannière neutre, à l'image des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang en 2018.

29e édition

Les Jeux olympiques d'été de Tokyo sont les 29e de l'histoire moderne des Jeux depuis leur réintroduction en 1896. Cette édition est également appelée la XXXIIe (32e) olympiade, soit la période de quatre ans entre deux Jeux olympiques. En effet, trois éditions n'ont pu se tenir en raison des deux guerres mondiales du XXe siècle, en 1916, 1940 et 1944.

339 épreuves (et donc de médailles d'or)

C'est le plus grand total dans l'histoire des Jeux. À Tokyo, 339 épreuves vont avoir lieu pour décerner autant de médailles d'or, d'argent et de bronze aux concurrents. Un chiffre record qui s'explique par l'ajout de cinq nouveaux sports (surf, skateboard, escalade, karaté, baseball et softball chez les femmes) portant le total à 33 disciplines, et de nouvelles épreuves au programme comme le basket à trois contre trois ou les relais mixtes en natation et en athlétisme.

121 médailles à défendre pour les États-Unis

En 2016, les États-Unis avaient terminé en tête du classement final des médailles en glanant 121 récompenses à Rio, dont 46 en or. Les Américains avaient devancé la Grande-Bretagne (67 médailles dont 27 en or) et la Chine (70 médailles dont 26 en or). La France avait pointé à la 7e place du classement avec un total de 42 médailles, dont 10 en or, soit son deuxième nombre le plus élevé derrière Pékin 2008 (43).

43 sites sportifs

Les JO de Tokyo ne prendront pas place uniquement dans la capitale tokyoïte, mais également partout dans le pays. Les organisateurs ont retenu 43 sites dédiés à l'accueil des épreuves. Parmi eux, on retrouve évidemment le stade olympique de Tokyo, au nord de la capitale, mais aussi plusieurs stades de football, des salles de sport ou encore la plage de Tsurigasaki, à l'est de Tokyo pour les compétitions de surf.

15,5 milliards de dollars

Les organisateurs japonais ont déjà dépensé près de 15,5 milliards de dollars pour les Jeux olympiques de Tokyo. Ces Olympiades vont devenir le rendez-vous olympique estival le plus cher de l'histoire, devant Londres 2012 (12,2 milliards d'euros). Qui plus est, le coût financier s'annonce élevé à cause de l'absence de spectateurs dans les différents sites sportifs.

7 heures de décalage horaire

Pour les supporters français qui ont faim d'épreuves olympiques, il faudra se lever tôt. La France compte en effet sept heures de décalage avec le Japon. À 10 heures à Tokyo, il sera 3 heures à Paris. Concrètement, les premières épreuves commenceront à minuit heure française pour se terminer dans l'après-midi, aux alentours de 16 heures. La cérémonie d'ouverture aura lieu elle à 13 heures en France.

Europe 1
Par Gauthier Delomez