Le défenseur du PSG Thilo Kehrer rend visite à des enfants dans un camp de migrants : "ça leur donne une bouffée d’oxygène"

  • A
  • A
kehrer 2:01
© Margaux Lannuzel/EUROPE 1
Partagez sur :
Le jeune défenseur allemand du PSG a rendu visite à des enfants dans un centre d’accueil à Ivry-sur-Seine. Europe 1 a suivi ce moment d'échanges forcément particulier, pour les enfants comme pour le joueur.
REPORTAGE

"Quand je suis sorti, il y avait un accueil énorme, avec plein de câlins, des grands sourires, des enfants très enthousiastes". Thilo Kherer a logiquement été accueilli comme une star ce jeudi dans le centre d’accueil des migrants d’Ivry-sur-Seine. La structure, spécialisée dans l’accueil et l’accompagnement des familles avec enfants, était en ébullition avec la visite du défenseur allemand du PSG.

"Aujourd’hui, c’est une journée spéciale pour eux parce qu’ils ont la chance de jouer au football avec Thilo Kehrer", se félicite Sabrina Delannoy, directrice adjointe de la fondation du PSG. "Je pense que ces opérations sont utiles aux deux parties. Les enfants, ça leur donne une bouffée d’oxygène dans leur quotidien pas toujours évident. Et le joueur, ça lui permet aussi de relativiser. Quand on est joueur de foot, sportif de haut niveau, on est toujours dans sa bulle, on est toujours en contact avec les mêmes personnes. Donc c’est important aussi pour garder un équilibre, de pouvoir se projeter et venir participer à des opérations comme celle-là", poursuit la jeune femme.

"Ça montre aussi qu’il y a une France accueillante"

Le centre d’Ivry a sa propre école avec quatre classes, qui ont accueilli plus de 1.000 enfants. En moyenne, les enfants et leur famille restent huit semaines dans le centre. "Ces enfants ont une vie très, très difficile. C’est une marque de respect", applaudit Bruno Morel, directeur général d’Emmaüs solidarité. "Ça montre aussi qu’il y a une France accueillante, qu’il y a des gens qui prêtent attention à eux. Et puis ça leur apprend aussi des valeurs, à travers le sport, tout ce que ça représente en matière de solidarité, d’échange".

Au moment de quitter le centre d’accueil, Thilo Kehrer fait le bilan. "Bien sûr que ça me parle, que ça me touche. C’est pour ça que je suis très content et que je suis heureux d’être dans la position de pouvoir aider", assure le footballeur. Quant à la relève, l’a-t-il trouvée à Ivry-sur-Seine ? "J’ai vu des footballeurs pas mal", se contente-t-il de répondre dans un sourire.

Europe 1
Par Julien Froment et Margaux Lannuzel, édité par R.D.