Foot : l'OM se tourne vers le Sénégal pour dénicher les pépites de demain

  • A
  • A
Et si les futurs talents de l'OM venaient du Sénégal ? (photo d'illustration)
Et si les futurs talents de l'OM venaient du Sénégal ? (photo d'illustration) © BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :
L’Olympique de Marseille se déplace à Metz, samedi à 17h30. Tout sourit en ce moment aux Marseillais, deuxième de Ligue 1. Le club pourrait se renforcer davantage encore grâce à un nouveau partenariat... au Sénégal.

L'Olympique de Marseille est désormais implanté en Afrique de l’Ouest, grâce à un partenariat stratégique signé avec l’institut Diambars au Sénégal. Il s'agit d'un centre de formation et de détection de jeunes joueurs très réputés. Il a été créé en 2003, notamment par Bernard Lama, l'ancien gardien du PSG et de l'équipe de France.

Un nouveau Mamadou Niang ? 

Laurent Colette, directeur général de l'OM, ne veut pas que les pépites de demain lui échappent. Il a une admiration certaine pour le football sénégalais : "Nous voulons avoir une relation plus étroite avec ce football dont on se sent si proche, un des plus prometteurs sur la planète. Il y a eu des joueurs sénégalais qui ont fait le bonheur de l'OM. On s'est dit qu'il fallait passer la vitesse supérieure et d'être encore plus proche des jeunes espoirs sénégalais. Pourquoi pas, un jour, avoir un nouveau Mamadou Niang ou un nouveau Souleymane Diawara dans l'équipe ?"

" "On arrive à aider un peu plus la jeunesse sénégalaise parce que c'est des gamins dans la difficulté avec des moyens très limités mais qui bossent dur et qui méritent" "

Un partenariat reconductible

L’échange avec le centre de formation Diambars permet à l’OM d’être prioritaire chaque saison sur au moins deux joueurs détectés. Un accord gagnant-gagnant, estime l’ancien attaquant olympien et international sénégalais Mamadou Niang. C’est aussi un joli coup de pouce pour la jeunesse : "On arrive à aider un peu plus la jeunesse sénégalaise parce que c'est des gamins dans la difficulté avec des moyens très limités mais qui bossent dur et qui méritent".

Ce partenariat est conclu pour une première période de trois ans et il est bien évidemment reconductible, sourit-on du coté de Diambars et de l’OM.

Europe 1
Par Stéphane Frangy