Euro 2020 : vous ne comprenez rien au tirage au sort ? C’est normal

, modifié à
  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
L'Euro 2020 se déroulera du 12 juin au 12 juillet prochain. Le tirage au sort de la phase finale se déroule ce samedi à Bucarest, à partir de 18 heures. Et c'est l'un des plus complexes de l'histoire des tirages au sort.
MODE D'EMPLOI

On vous prévient tout de suite, ce n'est pas simple à comprendre, ni même à expliquer. Le tirage au sort de la phase finale de l'Euro 2020 de football qui se déroule ce samedi à Bucarest (à 18 heures) est l'un des plus complexes de l'histoire des tirages au sort. La faute à un Championnat d'Europe sans véritable pays hôte. La faute aussi à la géopolitique, qui empêche certains pays de s'affronter. Mais aussi à ces nouveaux barrages, qui se disputeront après le tirage au sort et qui pourraient redistribuer les cartes au printemps. On vous explique toutes les subtilités.

Un tirage au sort pas définitif

Les choses sont compliquées avant même que ça n'ait commencé. Et il y a (au moins) quatre raisons pour cela : 

  1. L'UEFA, sur l'idée de Michel Platini, a décidé de célébrer les soixante ans de l'Euro en organisant l'édition 2020 dans douze villes de douze pays différents.
  2. L'UEFA a assuré aux nations qualifiées représentées par une ville-hôte qu'elles joueraient dans le groupe de ladite ville. Ainsi, si l'Ecosse parvient à se qualifier via les barrages, elle sera automatiquement reversée dans le groupe D, tous les matches de cette poule se jouant à Londres et Glasgow. Il en est de même pour la Roumanie, qui en cas de qualification, serait automatiquement dans le groupe C, qui sera notamment accueilli par Bucarest.
  3. Vingt équipes sont déjà qualifiées. Les quatre derniers pays qualifiés ne seront connus qu'après des barrages prévus au printemps
  4. Les mauvaises relations entre la Russie, l'Ukraine et le Kosovo rendent impossible l'affrontement de la Russie avec les deux autres pays. 

La répartition a déjà commencé

Revenons à quelque chose de simple pour mieux repartir dans le complexe plus tard. Les équipes déjà qualifiées sont versées dans quatre chapeaux pour constituer les groupes.

  • Chapeau 1 : Belgique, Italie, Angleterre, Allemagne, Espagne, Ukraine.
  • Chapeau 2 : France, Pologne, Suisse, Croatie, Pays-Bas, Russie.
  • Chapeau 3 : Portugal, Turquie, Danemark, Autriche, Suède, République Tchèque.
  • Chapeau 4 : Pays de Galles, Finlande, les quatre barragistes. 

Jusque-là, c'est clair. Dans un tirage au sort normal, on prendrait donc une équipe de chaque chapeau pour constituer les six groupes de quatre équipes. Mais, en plus de la règle du pays-qui-joue-chez-lui, il faut ajouter le principe du pays-qui-ne-peut-absolument-pas en affronter-un-autre pour des raisons géopolitiques. L'UEFA a interdit à la Russie d'affronter l'Ukraine et le Kosovo.

En conséquence de toutes ces règles énoncées plus haut, voici les groupes possibles (en gras, les pays assurés d'être placés ici) :

  • Groupe A (Rome et Bakou)

Italie
France/Pologne/Suisse/Croatie
Portugal/Turquie/Autriche/Suède/République tchèque
Finlande/Pays de Galles

  • Groupe B (Saint-Pétersbourg et Copenhague)

Belgique
Russie
Danemark
Finlande/Pays de Galles

  • Groupe C (Amsterdam et Bucarest)

Ukraine
Pays-Bas
Portugal/Turquie/Autriche/Suède/République tchèque
Vainqueur des barrages, Voie A (seulement si Roumanie) ou D (Géorgie/Macédoine du Nord/Kosovo/Belarus)
Si la Roumanie remporte la Voie A, elle ira dans le Groupe C ; le vainqueur de la Voie D rejoindra le Groupe F. Si l’Islande, Bulgarie ou Hongrie remportent la Voie A, elles joueront dans le Groupe F ; le vainqueur de la Voie D complétera le Groupe C.

  • Groupe D (Londres et Glasgow)

Angleterre
France/Pologne/Suisse/Croatie
Portugal/Turquie/Autriche/Suède/République tchèque
Vainqueur des barrages, Voie C (Écosse/Norvège/Serbie/Israel)

  • Groupe E (Bilbao et Dublin)

Espagne
France/Pologne/Suisse/Croatie
Portugal/Turquie/Autriche/Suède/République tchèque
Vainqueur des barrages, Voie B (Bosnie-Herzégovine/Slovaquie/République d'Irlande/Irlande du Nord)

  • Groupe F (Munich et Budapest)

Allemagne
France/Pologne/Suisse/Croatie
Portugal/Turquie/Autriche/Suède/République tchèque
Vainqueur des barrages, Voie A (Islande/Bulgarie/Hongrie) ou D (Géorgie/Macédoine du Nord/Kosovo/Belarus)

La Voie de l'équipe du Chapeau 4 sera déterminée comme suit : Si Islande, Bulgarie ou Hongrie remportent la Voie A, elles iront dans le Groupe F ; le vainqueur de la Voie D irant dans le Groupe C. Si la Roumanie remporte la Voie A, elle ira dans le Groupe C ; le vainqueur de la Voie D ira dans le Groupe F.

Et la France dans tout ça ? 

L'équipe de France est placée dans le chapeau 2, payant ses deux faux pas face à la Turquie (défaite 2-0 en Turquie et match nul 1-1 au Stade de France). Deux contre-performances qui la place en septième position au classement des équipes qui ont terminé première de leur groupe pendant la phase de qualification. En enlevant les deux rencontres face au dernier de la poule (deux victoires face à la Moldavie), les Bleus se retrouvent avec 19 points, derrière la Belgique et l'Italie (24 points), l'Angleterre, l'Allemagne (21 points) et l'Espagne et l'Ukraine (20 points). Ce sont ces six équipes qui composeront le chapeau 1. 

Comme certaines équipes du chapeau 2 ont déjà été placées dans des groupes, on sait qui la France n'affrontera pas : la Belgique, la Russie, le Danemark, l'Ukraine et les Pays-Bas.

Il ne lui reste que quatre gros morceaux du chapeau 1 : l'Italie, l'Angleterre, l'Espagne et l'Allemagne.

Le meilleur tirage pour la France : Italie, République tchèque, le vainqueur du barrage de la voie D (Géorgie, Macédoine du Nord, Kosovo ou Biélorussie)

Le pire : Angleterre ou Allemagne, Portugal, pays de Galles

Europe 1
Par François Dujarrier